Covid-19 : Le Haut Conseil pour le dialogue social préconise une solution commune face aux conséquences de la pandémie

Le Premier ministre burkinabè, Christophe Dabiré, a reçu en audience ce jeudi 28 mai 2020 une délégation du Haut Conseil pour le dialogue social. Domba Jean-Marc Palm et ses collaborateurs sont venus informer le chef du gouvernement de leur intention de concerter tous les acteurs membres du HCDS en vue de trouver une solution commune aux conséquences de la pandémie du nouveau coronavirus au Burkina Faso.

Ce n’est plus un secret pour personne. La maladie à coronavirus a des répercussions sur l’économie et le monde du travail. Des entreprises ont déjà fermé leurs portes et d’autres sont sur le point de leur emboîter le pas. Après avoir géré les conséquences sanitaires, il est maintenant temps pour les autorités de se pencher sur la survie de ces entreprises et la relance de l’économie.

Pour cela, le Haut Conseil pour le dialogue social estime qu’il est nécessaire d’impliquer le gouvernement, le patronat et les travailleurs, qui sont du reste les entités qui le composent, dans la recherche de solution. « Vous savez que nous traversons une situation sanitaire qui a des conséquences économiques et dans le domaine du travail. Il faut que dès maintenant que nous commencions à voir quelles ripostes adoptées face aux conséquences dans le monde du travail. Et c’est dans ce sens que le HCDS, en tant que structure ayant trois composantes (gouvernement, travailleurs et patronat), a entrepris des rencontres avec ces différentes composantes pour proposer une riposte commune aux conséquences de cette pandémie », a indiqué Domba Jean-Marc Palm, président du HCDS.

La riposte commune, selon le patron du HCDS, devra être basée sur la solidarité, gage d’une cohésion sociale. Dans les prochains jours, le HCDS va entreprendre des rencontres avec des représentants du gouvernement, du patronat et des travailleurs. A l’issue de ces concertations, une feuille de propositions sera transmise au gouvernement afin de l’aider dans la prise de décisions.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment