Covid-19 : La Boucle du Mouhoun ne compte plus de cas positif

Avec trois nouveaux cas confirmés après l’analyse de 135 échantillons, le total des personnes testées positives au Burkina Faso passe de 885 à 888 à la date du mercredi 3 juin 2020. Cinq nouvelles guérisons et zéro décès ont également été enregistrés. Même si la tendance est à la baisse, le Dr Brice Bicaba a rappelé la nécessité de toujours miser sur la communication auprès des communautés. C’était au cours du point de presse hebdomadaire sur le Covid-19, organisé ce vendredi 5 juin à Ouagadougou.

C’est avec sa nouvelle casquette de coordonnateur du comité sectoriel « Santé » que le Dr Brice Bicaba, précédemment coordonnateur national par intérim de la réponse à l’épidémie du coronavirus, s’est présenté aux journalistes pour le traditionnel point de presse hebdomadaire sur la situation du Covid-19. L’homme reste tout de même le directeur du Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires (CORUS), nous apprend le Service d’information du gouvernement, ce vendredi 5 juin 2020.

Une vue des journalistes présents au point de presse

Trois nouveaux cas, zéro décès

Après un tour d’horizon de l’état de la pandémie dans le monde et en Afrique, 4e continent le plus touché avec 169 823 cas et 4 743 décès, le Dr Brice Bicaba a annoncé l’apparition de trois nouveaux cas confirmés après analyse de 135 échantillons. Le total des personnes testées positives au Burkina Faso passe désormais de 885 à 888. Parmi ces nouveaux cas, on dénombre deux cas importés et une personne contact suivie.

Plus de communication sur les pays de provenance des cas importés

De quels pays proviennent les cas importés ? A cette question, le Dr Brice Bicaba a laissé entendre que contrairement à ce qui se faisait depuis l’arrivée des premiers cas importés au Burkina Faso, il a été décidé de ne plus mentionner ces pays dans les communiqués au regard « de la sensibilité de certaines questions ». En revanche, une notification est faite aux pays de provenance de ces cas pour qu’ils prennent des mesures, rassure le coordonnateur du Comité sectoriel « Santé ».

9 088 échantillons ont été analysés depuis le début de la crise avec un taux de positivité de 9,8%

Deux régions toujours actives

Cinq nouvelles guérisons ont été enregistrées, portant le total à 765. Avec zéro décès, le nombre total de personnes emportées par la maladie reste à 53. Le nombre de personnes sous traitement est de 70. Ces cas actifs sont issus de deux régions, le Centre et les Hauts-Bassins. La Boucle du Mouhoun a enregistré, hier (4 juin) son dernier cas négatif.

Au cours du point de presse, le Dr Bicaba a également présenté l’évolution des cas testés par semaine, à partir de la semaine 15, semaine de référence. Un pic de tests a été observé à partir de la semaine 19 (958 tests), la semaine 20 (1 450 tests) et la semaine 21 (1 396 tests). Le cumul de tests réalisés est de 9 088 échantillons analysés avec un taux de positivité de 9,8%.

Sur la reprise des activités pédagogiques dans les classes d’examen, le Dr Brice Bicaba a indiqué que son équipe a été sollicitée par le ministère en charge de l’Education nationale pour la conception du module de sensibilisation sur le Covid-19, lequel module a été dispensé dès le premier jour de la reprise. Il a également annoncé des sorties prochaines dans écoles pour constater l’effectivité des mesures.

Le Dr Brice Bicaba a exhorté les Burkinabè à ne pas baisser la garde

Toujours miser sur la communication

Même si le couvre-feu a été levé et que les tendances sont à la baisse avec une diminution de l’incidence et de la létalité, le Dr Brice Bicaba a exhorté les Burkinabè au respect des mesures barrières et à plus de vigilance « à tous les niveaux ». De son côté, le comité veut continuer à intensifier la communication auprès des communautés et poursuivre le dépistage avec l’élargissement des cibles.

« Nous sommes allés au-delà de notre protocole en prenant en compte les cas contacts, les voyageurs de retour au Burkina, les populations spécifiques liées à leur vulnérabilité tels que les hémodialysés », a déclaré le Dr Bicaba, qui a indiqué que les agents de santé sont entrain d’être formés dans certaines régions et que les équipes sont à pied d’œuvre pour parer à toute éventualité en cas d’augmentation des vols spéciaux pour le retour des Burkinabè.

En rappel, dans la sous-région, le Burkina Faso est le 5e pays le plus touché derrière le Ghana (8 885 cas), la Côte d’Ivoire (3 262 cas), le Mali (1 461 cas) et le Niger (963 cas).

Pour ce qui est du nombre de patients guéris, le pays se classe également à la 5e place cette fois-ci derrière le Ghana (3 189), la Côte d’Ivoire (1 584), le Niger (860) et le Mali (806).

Côté décès, le Burkina Faso occupe la 3e place derrière le Mali (85 décès) et le Niger (65 décès), et devant le Ghana (38 décès) et la Côte d’Ivoire (35). Le Togo et le Bénin, respectivement avec treize et trois décès, sont les pays les moins frappés par le Covid-19 dans la sous-région.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment