Côte d’Ivoire : la Cour africaine des droits de l’homme ordonne la suspension du mandat contre Soro

La Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) a ordonné ce 22 avril à l’isue d’une délibération, la suspension du mandat d’arrêt lancé par la justice ivoirienne contre Guillaume Soro. Elle exige aussi la libération des députés arbitrairement détenus.

Selon la cours, le mandat d’arrêt à l’encontre de Guillaume Soro est illégal et ne respecte pas les formes juridiques nécessaires. La justice ivoirienne a donc 30 jours pour s’exécuter.

Le 23 décembre 2019, l’Etat ivoirien avait lancé un mandat d’arête international contre Guillaume Soro, alors que celui-ci rentrait sur Abidjan après un long séjour en Europe.  Il était accusé de tentative de déstabilisation du régime en place. Certaines acteurs politiques qui lui sont proches, et membres de sa famille ont été mis aux arrêts et détenus à la maison d’arrêt e de correction d’Abidjan. Et ce, dans des conditions assez floues.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment