Coopération Burkina-Japon : Signature d’une convention de don d’équipements à la sécurité de plus d’un milliard de FCFA

Dans le cadre de la coopération entre le Burkina et le Japon, une signature de convention de don d’équipements est effectuée au profit de la sécurité burkinabè. La signature officielle de cette convention a eu lieu le samedi 27 février 2021 à Ouagadougou, en présence des représentants des deux pays.

Le ministre burkinabè en charge des Affaires étrangères, Alpha Barry, et l’ambassadeur du Japon au Burkina, Kato Masaaki, ont procédé, ce 27 février 2021 à Ouagadougou, à la signature de convention d’un don à la sécurité. Il s’agit d’un don d’équipements d’un milliard 500 millions de FCFA que le Japon a octroyé au Burkina afin de renforcer les capacités opérationnelles aux forces de défense et de sécurité (FDS) dans la lutte contre le terrorisme.

Une occasion pour les représentants des deux pays de revenir sur l’importance de la coopération et de la solidarité entre les peuples.

Selon l’ambassadeur du Japon au Burkina, Kato Masaaki, la signature de convention de ce don vient rappeler que le défi sécuritaire se gagne en conjuguant plusieurs efforts. Tout en précisant qu’en novembre 2019, le Japon avait déjà fait un don de matériel roulant et d’équipements aux forces de défense et de sécurité (FDS) d’une valeur de trois milliards 250 millions de FCFA ; le présent contrat de don se décline comme une suite logique de ce projet.

L’ambassadeur du Japon, son excellence Kato Masaaki

Cette offre est, souligne-t-il, une réponse à l’appel du président du Faso à une solidarité internationale autour de la question du terrorisme au Sahel, qui s’inscrit aussi dans la nouvelle approche pour la sécurité en Afrique définie par le Japon. « Comme vous le savez, aucun projet de développement ne peut se faire sans la paix et la sécurité et le présent don est une contribution à l’atteinte des objectifs fixés en la matière, dans sa composante sécurité et paix », a-t-il indiqué.

Un don offert gracieusement à l’Etat burkinabè

Quant au ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, il a témoigné sa reconnaissance à la nation japonaise, tout en saluant l’adhésion récente du Japon à l’alliance Sahel du G5 Sahel.

Le ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry, et l’ambassadeur du Japon, Kato Masaaki, ont marqué la signature de convention du don

Selon les termes de cet accord, explique-t-il, le gouvernement du Japon met gracieusement à la disposition du gouvernement burkinabè un montant d’un milliard 500 millions de FCFA pour aider le pays dans sa lutte contre l’insécurité, en assurant le développement des secteurs vitaux. « A travers donc ce geste, le peuple japonais réitère sa solidarité envers le peuple burkinabè qu’il a toujours soutenu depuis plus de 50 ans. Le 25 février 2021, le gouvernement japonais faisait un don à l’UNICEF pour accroître l’offre éducative au Burkina Faso à travers le construction d’infrastructures scolaires, d’environ 6.500.000.000 de FCFA », a-t-il affirmé. C’est pourquoi il a rassuré qu’ensemble, avec les bénéficiaires desdits fonds, ils mettront tout en œuvre pour l’atteinte des objectifs communément fixés.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment