Contentieux entre deux sociétés de transports : le CISAG en appelle à la compréhension des protagonistes

Un différend lié à l’affaire dite de la gare Société de transport Aorèma  et frères (Staf) du théâtre populaire, oppose des opérateurs économiques du domaine du transport de passagers. Il s’agit notamment, de la société STAF et l’entreprise Société kosovo voyage (SKV),  au sujet de l’occupation d’un terrain bâti sur lequel est construite une gare routière, qui se trouve être au centre du contentieux en question.
Le Conseil d’information et de suivi des actions du gouvernement (CISAG), à travers une déclaration signée par son président Issiaka OUEDRAOGO, se dit préoccupé par cette situation. Il estime en effet, qu’un secteur économique dynamique, apaisé, inclusif et innovant est source de progrès pour tous et pour chacun. Il a d’ailleurs souligné le rôle important que joue le secteur des transports dans l’économie nationale.
Le CISAG en appelle de ce fait à la compréhension mutuelle des protagonistes et les invite à trouver une solution qui permette à toutes les parties, de sortir la tête haute de cette situation inconfortable. Le conseil a profité de cette occasion pour inviter tous les acteurs de la sphère économique nationale, de ne pas hésiter à s’enquérir des bonnes pratiques en matière de droit des affaires.

DECLARATION DU CISAG

L’actualité juridico économique est marquée ces derniers jours, par un différend lié à l’affaire dite de la gare Staf du théâtre populaire, qui défraie la chronique en ce moment. Un dossier qui oppose des opérateurs économiques du domaine du transport de passagers. Il s’agit notamment, de la société STAF, à l’entreprise SKV, au sujet de l’occupation d’un terrain bâti sur lequel est construite une gare routière, qui se trouve être au centre du contentieux en question.
En tant qu’acteur de la société civile, le CISAG tient à rappeler à l’opinion nationale et internationale, que les questions liées à la gouvernance économique et financière, font aussi partie intégrante de ses missions. En effet elles ont un impact sur la vie publique en général et sur le fonctionnement de la société. D’où notre devoir de veille constant dans ce domaine. Du reste, notre organisation l’a rappelé à maintes reprises, à l’occasion de diverses sorties médiatiques sur des sujets de ce genre : un secteur économique dynamique, apaisé, inclusif et innovant est source de progrès pour tous et pour chacun.
Est-il d’ailleurs encore besoin de rappeler que le secteur privé est le moteur de la croissance ? Créateur de richesses et d’emplois, il est aussi et surtout porteur de valeurs essentielles pour la croissance d’une nation comme la nôtre. En particulier, dans le secteur stratégique du transport de passagers et de marchandises, dont on sait qu’il a beaucoup souffert et souffre encore de la crise sanitaire actuelle née du coronavirus, avec ses multiples restrictions .
Les professionnels du transport ont été de ceux qui ont régulièrement attiré l’attention des pouvoirs publics sur la situation extrêmement délicate dans laquelle ils se trouvent, du fait de l’arrêt de leurs activités. Et ce jusqu’à la prise récente de mesures d’allègement dont les clients et les personnels peuvent aujourd’hui pousser un ouf de soulagement.
C’est donc tout naturellement, qu’ayant été informés des péripéties liées au dossier de la gare Staf du théâtre populaire, nous avons estimé en tant qu’organisation, qu’il était de notre devoir de mieux nous enquérir de la situation. Afin d’en comprendre les tenants et les aboutissants.
C’est le lieu pour nous d’en appeler à la compréhension mutuelle et à la recherche d’une solution qui permette à toutes les parties, de sortir la tête haute de cette situation inconfortable. Pour ensemble construire un Burkina sécurisant pour les investissements privés, paisible et agréable à vivre pour toutes et tous.
En tout état de cause, le CISAG recommande à tous les acteurs de la sphère économique nationale, de ne pas hésiter à s’enquérir des bonnes pratiques en matière de droit des affaires. nationale, de ne pas hésiter à s’enquérir des bonnes pratiques en matière de droit des affaires.

Siaka CISSE ( Stagiaire)

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment