Contentieux de la liste électorale : « Il n’y a pas de dénonciation calomnieuse » (Newton Hamed Barry)

Le 22 novembre 2020, le corps électoral sera convoqué afin de renouveler le président du Faso et les députés. A quelques mois de cette date, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), après la publication de la liste des électeurs, a entamé une autre phase du processus. Ce mercredi 16 septembre 2020, Newton Hamed Barry a apporté des éléments d’éclaircissement sur la gestion du contentieux.

Après publication des résultats, le code électoral permet d’ouvrir une étape importante qu’est le contrôle et le contentieux. Concrètement, il s’agit de rendre publique la liste électorale pour permettre à tous les Burkinabè de vérifier s’ils y sont bien inscrits. Aussi, ils ont la possibilité de faire des réclamations ou de contester l’inscription d’une tierce personne sur la liste.

Seulement, cela se passe en suivant des règles bien définies. « Nous avons 6 492 868 inscrits qui sont donc soumis au contentieux à partir d’aujourd’hui. Il est possible à tout inscrit de faire deux choses. Premièrement, de vérifier qu’il est inscrit. Il est aussi loisible à celui qui veut vérifier ou consulter la liste d’un bureau de vote de pouvoir le faire en suivant un protocole », a indiqué Newton Hamed Barry.

Pour ce qui est des réclamations, il faut noter que seul un inscrit peut faire des réclamations. Aussi, il dispose d’un délai de 5 jours après la publication de la liste pour le faire. Les réclamations se font au niveau des démembrements de la CENI. Si la personne n’est pas satisfaite, elle peut faire évoluer sa plainte au niveau hiérarchique supérieur. Il est possible aussi d’aller devant les juridictions du pays pour une contestation.

« La loi dit qu’à partir de l’affichage, vous avez 5 jours francs. Et ce n’est pas verbal. Si vous voulez intenter un recours, vous devez faire un recours écrit et donner les éléments aux démembrements pour qu’ils puissent statuer. Si vous voulez aussi faire un recours contre l’inscription de quelqu’un, ça ne peut pas être verbal. Le démembrement en recevant votre requête va vous confronter avec la personne que vous mettez cause. Il n’y a pas de dénonciation calomnieuse », a expliqué le président de la CENI.

En guise d’information, la Commission nationale électorale indépendante (CENI) a annoncé le début des dépôts des dossiers de candidatures pour les législatives dès le jeudi 17 septembre 2020.  Le début de la réception des dossiers de candidature pour la présidence du Faso est fixé pour le 28 septembre 2020.

Basile SAMA

Burkina 24

Related posts

Leave a Comment