Conflit foncier à Komsilga : Des habitants de Tengandogo sommés de déguerpir manifestent

Dans la matinée du lundi 8 août 2021, les habitants du quartier Tengandogo de la commune rurale de Komsilga, province du Kadiogo, ont manifesté sur la route nationale 6, bloquant tout passage aux usagers. Seules pouvaient avoir accès à la route les ambulances et personnes malades. Pour cause, ils ont été sommés de quitter leurs lieux d’habitation dans un délai de huit jours par une décision de justice.

Cette manifestation fait suite à la visite qu’a reçue des habitants du quartier Tengandogo de la commune rurale de Komsilga le samedi 7 août 2021. En effet, accompagné des forces de l’ordre, notamment les CRS, un huissier leur a présenté un document leur annonçant qu’ils devaient quitter la zone dans un délai de huit jours. Une pilule qui passe mal pour ces habitants qui y vivent « légalement » depuis plus de 10 ans maintenant ; d’où leur manifestation de ce jour pour dénoncer cette situation. « On n’a pas volé pour construire », « Nos maisons ou la mort », … pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants.

Selon les habitants, ils sont victimes d’un litige foncier qui oppose la mairie de la commune de Komsilga à un particulier. En effet, ce dernier a acquis le terrain de deux hectares dans une zone hors lotissement jusqu’en 2007 qu’il n’a pas mis en valeur. En 2009 la zone a été lotie par le Conseil municipal de la commune de Komsilga et les parcelles ont été attribuées à des demandeurs qui se sont installées avec les papiers, notamment les attestations d’attribution et les titres fonciers. Quelques années après, l’attributaire initial a saisi la justice pour rentrer en possession de « son bien ».

A ce stade toujours, les habitants pensaient que c’était une histoire entre l’individu et la mairie, jusqu’à ce qu’ils commencent à recevoir des convocations de justice qu’ils ne comprenaient pas et qu’on leur donne un délai de quitter les lieux. « Depuis 2016, le problème existe et à tout moment, on nous faisait comprendre que ça va se régler. C’est un problème entre un individu et la mairie. On a espéré que ça se résolve jusqu’à avant-hier (samedi 7 octobre 2021) », a laissé entendre le porte-parole des habitants, Dieudonné Ilboudo.

Ainsi, la manifestation de ce jour 9 août avait pour but d’attirer l’attention des plus hautes autorités sur la situation qu’ils vivent, afin qu’elles s’impliquent dans la recherche de solutions. Du côté du maire de Komsilga, c’est le silence radio ; chose que déplorent les habitants car depuis le samedi il ne s’est pas prononcé sur l’affaire ni cherché à rassurer la population sur la situation.

Suite aux négociations de la police et de l’émissaire du maire de Ouagadougou, invitant les manifestants à une rencontre, ces derniers ont quitté les lieux. Selon une source qui requiert l’anonymat, les représentants des manifestants ont été reçus par le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Beouindé, qui a rassuré qu’une solution sera trouvée avec l’ensemble des autorités de la région à l’issue des concertations dans les prochains jours. Nous avons essayé de rentrer en contact avec le maire de Komsilga pour entendre sa version mais nos tentatives sont restées vaines.

Judith SANOU
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment