Circulation à Ouagadougou : Les poids lourds autorisés uniquement entre 22h et 5h du matin

Face aux récents accidents mortels impliquant des véhicules poids lourds dans la ville de Ouagadougou, et comme en réponse au cri de détresse des citoyens, la mairie de Ouagadougou a adopté, le mardi 7 mai 2019, l’arrêté n°2019-079/CO/M portant règlementation de la circulation et du stationnement des véhicules poids lourds à l’intérieur de la ville. Cet arrêté définit les types de véhicules concernés, les axes et horaires de circulation, les lieux de stationnement et les sanctions encourues par les contrevenants.

La circulation des véhicules poids lourds est évoquée dans l’article 13 de l’arrêté : « Est considéré comme gênant, la circulation des véhicules poids lourds sur les accotements, les trottoirs, les zones piétonnes des voies situées à l’intérieur de la commune de Ouagadougou ». L’arrêt et le stationnement sont régulés par l’article 17 : « Est considéré comme gênant, l’arrêt ou le stationnement des véhicules poids lourds sur la chaussée, les accotements, les trottoirs, les zones piétonnes des voies situées à l’intérieur de la commune de Ouagadougou ».

Aussi, la circulation des véhicules articulés ou des véhicules dont le Poids total autorisé en charge (PTAC) est supérieur à 10 tonnes est interdite dans la commune de Ouagadougou. Toutefois la circulation de ces véhicules est autorisée pour la desserte des zones industrielles et des zones d’activités commerciales et sur certains axes routiers définis dans l’arrêté, de 22h à 5h du matin.

Les véhicules poids lourds de livraison, à l’exception des véhicules poids lourds transportant du bois de chauffe dont le PTAC est compris entre 3,5 et 10 tonnes, pourront utiliser certaines voies définies dans l’arrêté, pendant les tranches horaires allant de 8h30 à 11h30, de 13h30 à 15h30 et de 20h à 5h. L’accès des véhicules à certaines voies est formellement interdit à toute heure, ainsi que la circulation des véhicules de travaux publics et des engins de manutention sur toutes les voies de 18h à 5h du matin. Les camions-citernes dont la capacité est supérieure à 20 000 litres ne peuvent ravitailler les stations-services que sur autorisation du maire de la commune qui en impose les horaires.

Quant aux véhicules de livraison, ils doivent stationner dans l’enceinte des sociétés ou institutions qui les utilisent. Les autocars et les véhicules de transport de passagers, eux, doivent stationner dans les gares routières publiques et privées légalement reconnues. L’arrêt ou le stationnement des véhicules articulés ou des ensembles de véhicules de transport de marchandises ou de produits divers est exceptionnellement permis sur les emplacements dont la signalisation verticale et horizontale l’autorise.

Les infractions aux dispositions de l’arrêté sont constatées, poursuivies et réprimées conformément aux textes en vigueur par les corps de contrôle compétents. « Les propriétaires des véhicules articulés et des ensembles de véhicules ou leurs préposés, contrevenants aux dispositions de l’arrêté, encourent l’immobilisation, l’enlèvement et la mise en fourrière de leurs véhicules sans préjudice des autres sanctions prévues par les lois et règlements en vigueur », précise l’alinéa 1 de l’article 18.


Lefaso.net

Documents joints

Related posts

Leave a Comment