CEP et BEPC 2020 : Le message du Ministre de l’éducation nationale

Ceci est le message du ministre de l’éducation nationale à l’occasion du lancement des épreuves écrites des examens du CEP, CAP, BEPC et BEP.

Je voudrais saisir l’occasion du lancement officiel des épreuves écrites des examens du CEP, du CAP, du BEPC et du BEP ce mardi 14 juillet 2020, pour souhaiter un bon déroulement de la session de 2020 et plein succès aux candidats.

En effet, prendront part à cette session de 2020 :

Au Certificat d’Études Primaires (CEP), 446 138 candidats dont 54% de filles contre 419 260 à la session 2019 (taux d’accroissement 06,41%), répartis dans 1965 centres de composition.

Au Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC), 317 995 candidats dont 55,15% de filles contre 301 823 à la session 2019 (taux d’accroissement 05,36 %) répartis sur 1460 centres de composition.

Aux examens de l’EFTP (BEP et CAP), 15 409 candidats dont 38,77% de filles contre 12 050 en 2019 (taux d’accroissement de 27,87%).
Plus précisément nous avons 9685 Candidats au BEP et 5724 candidats au CAP répartis dans 86 centres de composition.

Cette année, la tenue de ces examens se déroule dans un contexte de crise sécuritaire liée aux attaques terroristes et de crise sanitaire liée la pandémie de la covid-19.

Je voudrais donc saluer l’engagement de tous les acteurs et partenaires de l’éducation qui a permis la reprise des cours pour les classes d’examens et l’achèvement de l’année scolaire 2019 2020 pour les classes intermédiaires. Je note avec satisfaction mais surtout avec fierté l’élan patriotique qui a prévalu face au défi sanitaire lié à la pandémie de la COVID19. Les personnels administratifs, les enseignants, les élèves, les parents d’élèves, les organisations syndicales, les leaders coutumiers et religieux, tous ensemble, nous avons démontré une fois de plus que le Burkina Faso continuera de rester debout et à vivre malgré l’adversité.

Aussi, je fais une mention spéciale aux forces de défense et de sécurité pour l’accompagnement dans la sécurisation desdits examens.
J’en appelle une fois de plus à la mobilisation de toutes et de tous pour la réussite de ces examens. Ces évaluations qui sanctionnent un parcours de plusieurs années d’étude permettent le passage d’un cycle d’enseignement à un autre. C’est dire combien la réussite des examens est importante pour la crédibilité du système éducatif.

Le gouvernement ne ménage donc aucun effort pour mobiliser les ressources humaines, matérielles et financières pour relever le défi de son organisation. Aussi, pour cette session de 2020, l’enveloppe financière allouée s’élève à 15 682 177 000 FCFA.

A tous les acteurs impliqués dans l’organisation des examens, je voudrais pouvoir compter sur les qualités dont vous avez fait montre de par le passé que sont la probité, le sens des responsabilités et la vigilance, pour une fois de plus organiser une session irréprochable.

J’ai une pensée particulière pour tous les élèves déplacés et pour tous ceux qui malgré les conditions sécuritaires et climatiques difficiles bravent les menaces et les intempéries pour permettre à l’école burkinabè d’être résilient et performant.

Mes sincères félicitations et remerciements à toutes et à tous, à chacune et à chacun.

Au nom du Gouvernement, je voudrais rassurer les populations, dans ce contexte de vigilance accrue, que toutes les dispositions nécessaires sont prises pour que les compositions se déroulent dans les meilleures conditions sécuritaires et sanitaires. A cet égard, je voudrais rappeler aux candidats et à tous les acteurs impliqués dans l’organisation, la nécessité de respecter les mesures barrières de lutte contre la covid-19 en vigueur.

Chères candidates, chers candidats,

De vous, j’attends un comportement responsable pendant le déroulement des examens. Soyez ponctuels, pondérés, attentifs, disciplinés et honnêtes. C’est ainsi que vous allez vous montrer à la hauteur des grandes espérances que vos parents, vos enseignants et la nation toute entière placent en vous.
Je vous encourage à avoir confiance en vous et à rester concentrés tout au long des examens.

A toutes et à tous, je souhaite une bonne session 2020. Aux candidates et aux candidats, mes vœux sincères de succès vous accompagnent.

Vive l’école burkinabè !

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

Pr Stanislas OUARO

Ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales

Related posts

Leave a Comment