Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) : Un premier centre d’isolement inauguré pour les malades du Covid-19

Le Secrétaire Général du ministère de la santé, Wilfried Ouédraogo en compagnie de l’ambassadeur de la république populaire de Chine au Burkina Faso, Li Jian, a inauguré, ce vendredi 03 juillet 2020 au centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO), un centre d’isolement, premier du genre, pour la prise en charge des malades du Covid-19.

Le centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo possède désormais son propre centre d’isolement pour la prise en charge des malades du Covid-19. L’inauguration dudit centre a eu lieu ce vendredi 03 juillet 2020 en présence des premières autorités du département de la santé et des représentants des bienfaiteurs, la République populaire de Chine. Ce sont en effet deux bâtiments d’une capacité d’accueil de 18 chambres qui ont été réhabilités pour la prise en charge des malades du covid-19 qui seront accueillis au sein de l’hôpital Yalgado Ouédraogo.

Coupure du ruban pour l’inauguration du nouveau centre d’isolement pour les malades du Covid-19

En réceptionnant ces bâtiments dont la réhabilitation a débuté en avril dernier et qui sont enfin prêts pour utilisation, le SG du ministère de la santé, Wilfried Ouédraogo, n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction. Car, assure-t-il, ces bâtiments vont contribuer à l’amélioration des capacités de gestion des cas du covid-19 au Burkina Faso. A cela s’ajoute également, lance-t-il, le fait qu’ils arrivent au moment où les autorités burkinabè ont décidé de décentraliser la prise en charge des cas confirmés du Covid-19. C’est pourquoi, le SG du ministère a tenu à témoigner sa reconnaissance aux bienfaiteurs pour ces nouveaux joyaux offerts au profit des malades.

Remise symbolique des clés des batiments

Pour l’ambassadeur de la république populaire de Chine au Burkina Faso, Li Jian, la réhabilitation de ces bâtiments n’est pas la seule action de son pays à l’endroit du Burkina Faso. En effet, dès l’apparition de la pandémie au pays des hommes intègres, son pays a été dit-il, l’un des premiers à exprimer sa solidarité à travers un don d’une grande quantité de matériels de protection. Aussi, celui-ci ne sera pas non plus le dernier, car il est prévu dans les jours à venir un don de respirateurs au Burkina Faso.

Visite guidée des différentes chambres d’accueil

Tout en félicitant les autorités pour leurs différentes actions qui ont permis au pays d’être l’un des pays africains ayant maitrisé la maladie du Covid-19 sous son sol avec un taux de guérison de plus en plus élevé, contre le nombre de nouveaux cas confirmés en nette baisse. Toutefois, Li Jian a fait savoir qu’il n’est pas question de se relâcher, il faut continuer dans cette dynamique afin de protéger les populations car le Covid-19 n’est pas encore fini dans le monde. Et c’est main dans la main que cette pandémie pourra être boutée a-t-il conclu.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment