Célibataires, comment faire des rencontres en vacances ?

Temps libre, soleil : les vacances sont le moment idéal pour provoquer le destin et peut-être rencontrer l’âme sœur !  Mais avec qui partir quand on est une personnel seule ? Où aller ? Les séjours pour célibataires sont-il une bonne idée ? On vous dit tout sur les bons plans pour les célibataires en congés ! 

Destinations idéales pour se faire des amis.es et plus si affinités, formules spéciales monoparentales, trucs et astuces pour matcher, etc. Voici le guide d’un voyage de célibataire réussi !

Avec qui partir en vacances quand on n’a pas d’amoureux(se) ?

  • Avec ou chez des amis : une option à ne pas négliger quand on sait que la plupart des rencontres se font par relations interposées. Vous pouvez aussi trouver votre compagnon.ne de route sur des forums de voyage, ici ou là ; ou sur des sites spécialisés, comme le sympathique copines de voyage.
  • Seul.e ou avec vos enfants : si aucun de vos proches n’est free ou que vous avez votre progéniture avec vous, qu’à cela ne tienne, il existe désormais de multiples agences de voyages et des clubs spécialisées pour les célibataires : cpournous.com, soloways, etc., ou pour les familles monoparentales : Célivacances, Belambra, Club Med (environ 30 % des familles sont monoparentales). L’Association française des solos a aussi pour but de provoquer des rencontres. Ces organismes visent plutôt les 35/55 ans. Les participants sont souvent des personnes qui veulent refaire leur vie. Sachez aussi que la mixité est rarement parfaite au cours de ces voyages et que les groupes sont majoritairement féminins.
  • Enfin, rien ne vous empêche de partir seul.e et de vous faire des copains.ines directement sur place.

Quels bons plans pour rencontrer du monde en vacances ?

Optez pour des formules qui créent du lien social et/ou qui vous permettent de faire des choses que vous aimez. Un bon indice pour savoir si le lieu est adapté aux célibs ? La manière dont les tarifs sont appliqués : en faveur des familles monoparentales et des solos (prix de la nuit par personne) ou plutôt des familles (prix à la chambre).

  • L’Auberge de jeunesse : non, ce n’est pas uniquement réservé aux vrais jeunes. Dans certaines auberges, la tranche d’âge est très large et on peut donc faire de véritables rencontres. Et puis cela permet de ne pas rester entre solos comme dans les camps célibs. En outre, les auberges sont à des tarifs très accessibles et elles permettent parfois de coupler farniente et activités ou sport, comme la Cheeky Family (traduisez la famille effrontée).
  • L’activité sportive : vous aimez la voile, l’équitation ou voulez tester la plongée ? Faites un stage ou un séjour sportif ! L’UCPA propose de nombreuses vacances incluant des activités physiques et sportives. C’est justement ce que vous cherchez, non ?
  • Les fêtes et bals : en été, n’importe quel petit village propose des soirées et des animations : fête votive, fête de la St-Jean, 14 juillet, 15 août, concert ou bal de village… Rencardez-vous sur le programme de votre lieu de villégiature.
  • Le centre-ville et le bord de mer : bien sûr, ne manquez pas les ballades dans les coins fréquentés de votre destination de vacances. Simple et souvent très efficace !

Dans l’ensemble, choisissez un séjour adapté à vos opportunités, votre personnalité et votre budget (le Club Med, c’est plus cher que chez votre copine Clara). Informez-vous en amont pour éviter les déceptions.

Où partir quand on est célibatire ?

Il y a des spots privilégiés pour les célibataires. Voici le top des destinations pour matcher.

  • Pour tous : sur Internet. La première destination pour faire des rencontres, c’est le web ! Et pour cause : où que vous soyez, vous pouvez matcher.
  • Pour les fêtards : que ce soit en France (Cap d’Agde, Monaco, Saint-Tropez, Biarritz, etc.), ou à l’étranger (Ibiza, Barcelone, Berlin, Mykonos, Ios, Malte, Koh Pha Ngan, Buenos Aires, etc.), vous avez l’embarras du choix ! Selon que vous êtes plus branché glamour, arty-electro ou exotisme et plages de sable blanc, vous opterez pour un voyage sur des iles de noctambules ou un week-end dans une grande ville européenne. Plutôt pour s’amuser que pour trouver l’amour, même si, rappelons-le : on ne sait jamais où ce dernier peut nous cueillir ! On me souffle qu’à Groningue, aux Pays-Bas, certains bars et clubs ne ferment pas (comme à Berlin d’ailleurs). Ainsi, la nuit vous appartient… Et le jour aussi !
  • Pour les romantiques : sur le site cpournous les coups de cœur des membres sont (sans surprise) pour la Côte d’Azur, la Corse, la Grèce ou l’Italie. Pour ce qui est des villes, on pense bien sûr à Lisbonne, Rome, Venise ou Paris, mais le plus fort taux de célibataires de France se trouve, selon l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques)…  à Lille ! Nancy, Rennes, Toulouse ou Bordeaux sont aussi des villes de célibataires.
  • Pour les sportifs : en Allemagne, Ratisbonne est la capitale des célibataires avec plus de 50 % des habitants qui sont solos. En Autriche, c’est à Graz que l’on trouve le plus de célibataires ; en Écosse, c’est Glasgow. Toutes ces villes proposent de nombreuses activités sportives, mais aussi des bars spécial célibataires. Quant à moi je vous recommande chaudement la côte ouest et ses surfeurs.ses, comme ça si ça ne matche pas, vous vous serez au moins rincé l’œil !

Quant aux endroits où vous accoupler, le must de l’été, c’est de faire l’amour au grand air. Et souvenez-vous que ce site collaboratif recense tous les hot spots d’Europe. Génial pour une pause coquine improvisée, ou pas.

A lire aussi :

Où faire l’amour cet été en vacances ?

Quand partir ?

Les mois de juillet/août ayant tendance à être le pré carré des familles, pourquoi ne pas profiter de l’été indien, quand on est un célibataire dégagé de toute contrainte scolaire ? De plus, en septembre, les tarifs baissent et vous éviterez la cohue de la pleine saison.

Avant d’arrêter votre choix sur une destination, mieux vaut faire un tour sur les forums de voyage, le site de l’office de tourisme… les activités proposées donnent une idée de la fréquentation et de l’ambiance sur place. Notez aussi que certains étudiants reprennent les cours en septembre : l’ambiance est donc un peu moins fête sur les plages, mais un peu plus dans les villes qui accueillent ces jeunes.

Bien à vous et à vos conquêtes !

sante magazine

Related posts

Leave a Comment