CDP : Blaise Compaoré instruit de solder les dettes envers les ex-travailleurs du siège national

Il y a quelques temps, nous faisions échos de ‘’contentieux’’ entre les ex-travailleurs du siège national de l’ex-parti au pouvoir, CDP, et le parti au sujet d’arriérés et de droits de rupture de contrat

Ce dossier qui a connu plusieurs rebondissements, avec entre autres, la saisine de l’inspection du travail et l’intervention de personnes-ressources, aurait finalement trouvé un « dénouement » en ce mois de février 2020, selon plusieurs sources internes au parti.

« Le président d’honneur du parti (Blaise Compaoré, ndlr) a instruit la direction de régler les droits du personnel du siège et lui, se chargera de payer les fournisseurs du parti (selon des informations, le parti devait plusieurs dizaines de millions à des fournisseurs, ndlr). (…). Il y a eu plusieurs démarches que des travailleurs ont entreprises pour pouvoir aboutir ça. Nous sommes reconnaissants à tous ceux qui nous ont aidés et même à l’opinion publique burkinabè qui a réagi à travers les publications qu’on faisait sur le dossier », confie un ex-travailleur.

Un autre contacté sur le sujet a confirmé l’information avant d’apporter des précisions : « Nous sommes passés à la caisse. Mais ils (dirigeants du parti, ndlr) ont décidé de retenir 10% chez chacun ; ils disent que c’est pour soutenir le parti. (…). En plus, on peut dire que ce ne sont pas tous les travailleurs qui ont été réglés, parce qu’il y a ceux qui travaillaient dans le journal du parti(Le Progrès, ndlr) qui n’ont pas eu pour eux, je ne sais pas pourquoi. Mais je pense que pour ce qui est du journal, il y a des gens à l’intérieur de la direction qui veulent s’accaparer ce qui leur revient, sinon je ne comprends pas. Ils disent qu’ils avaient confié ce dossier à un cabinet (nous taisons l’identité du responsable du cabinet, car n’ayant pas pu le joindre, ndlr), mais ce n’est pas clair ».

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment