Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale

Dans un décret en date du lundi 29 novembre 2021, le président du Faso, Roch Kaboré, a procédé à des nominations au sein de la gendarmerie nationale. De jeunes officiers ont été promus à des postes de responsabilité. Le lieutenant-colonel Evrard Somda est désormais le commandant de la Légion spéciale de la gendarmerie. Les commandements des trois régions de Gendarmerie ont aussi été confiés à des jeunes officiers. Celui des écoles et centre de perfectionnement revient désormais au lieutenant-colonel Issa Yaguibou. L’Unité spéciale d’intervention de la Gendarmerie est maintenant sous…

Read More

Burkina Faso: « L’hydre terroriste et le sacrifice des droits fondamentaux ! » (déclaration SYNAF)

DECLARATION DU SYNDICAT DES AVOCATS DU BURKINA FASO (SYNAF) SUR LA SITUATION NATIONALE   Des attaques barbares menées par des individus sans foi ni loi, endeuillent le peuple burkinabè depuis 2015. Elles se sont multipliées et intensifiées ces dernières semaines et plongent la nation toute entière dans une douleur insondable. En effet : Le 12 novembre 2021, une équipe du Groupement des Compagnies Républicaines de Sécurité a été la cible d’une attaque terroriste sur l’axe Dori-Essakane, entrainant la mort de sept (07) policiers et occasionnant cinq (05) blessés. Dans un communiqué…

Read More

Prise en charge des enfants en situation de rue au Burkina : L’Allemagne offre des infrastructures

La ministre en charge de l’action humanitaire, Laurence Ilboudo et l’ambassadeur de la république fédérale d’Allemagne, Andreas Michael Pfaffernoschke, ont procédé à l’inauguration des infrastructures et équipements  réalisés par le Fonds Enfants et Jeunes avec le soutien financier de la Coopération Allemande à travers la KfW.  C’était ce lundi 29 novembre 2021 à Ouagadougou. Dans le cadre de l’opération de retrait des enfants en situation de rue, le Fonds enfants et jeunes avec le soutien financier de la Coopération Allemande à travers la KfW ont réalisé des infrastructures et équipements…

Read More

La Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme chez Roch Kaboré

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet ce lundi 29 novembre 2021. Plongé dans une guerre contre le terrorisme, le « pays des Hommes intègres » a souvent été pointé du doigt pour des actes de non-respect des droits de l’Homme. Présente au Burkina Faso, dans le cadre d’une visite officielle, la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet a indiqué que la situation actuelle du pays est connue. « Nous, en…

Read More

Marche du 27 novembre : Armand Béouindé félicite les Forces de Défense et de Sécurité (FDS)

Le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Béouindé a animé une conférence de presse ce lundi 29 novembre 2021 à Ouagadougou. Il est revenu sur les dégâts enregistrés par son institution après le passage des manifestants. Après la marche non autorisée du samedi 27 novembre 2021, le maire de la commune de Ouagadougou a, au cours d’une conférence, affirmé n’avoir reçu aucune déclaration pour la marche. Selon lui,  suite au drame d’Inata, des colères  ont été ressentis par des Burkinabè  et ce drame a été détonateur à plusieurs manifestations…

Read More

Saccage du bâtiment de l’état civil : « Ces actes de vandalisme ne resteront pas impunis », Armand Béouindé

« Plusieurs auteurs des actes de vandalisme du bâtiment de l’état civil ont été identifiés et seront poursuivis en justice », a laissé entendre le maire de Ouagadougou lors d’une conférence de presse initiée ce lundi 29 novembre 2021 à l’Hôtel de ville. « Ces actes ne resteront pas impunis », a-t-il énoncé. Selon le maire de Ouagadougou, le saccage du bâtiment de l’état civil survenu à l’occasion de la manifestation du samedi 27 novembre est imputable aux différentes organisations et partis politiques qui ont déclaré approuver et soutenir l’initiative. Si l’on enregistre d’énormes…

Read More

Burkina Faso : chaude journée entre les forces de sécurité et des manifestants à Ouagadougou

Les forces de sécurité ont réprimé le samedi 27 novembre à Ouagadougou des manifestations. La police et la gendarmerie ont pris d’assaut très tôt le contrôle des grandes places de la ville pour éviter les attroupements. Cela n’a pas pu empêcher le public de manifester en petit groupe.   Par Rama Diallo, stagiaire Les manifestants ont commencé à se rassembler à la place de la révolution autour de 8h00. Vers 8h30 ils ont commencé à bloquer la circulation autour de la place de la révolution. Ces jeunes hommes en majorité avaient des sifflets…

Read More

Demande de démission de Roch Kaboré : « En le faisant, on est en train d’ajouter un problème à un autre », voit El Hadj Harouna Gouem (Coalition nationale des acteurs économiques pour un commerce équitable)

Face à la situation nationale que traverse le pays, la Coalition nationale des acteurs économiques pour un commerce équitable a décidé de donner sa lecture et d’appeler l’ensemble des populations à la retenue et à la préservation des acquis. Par cette interview qu’il a accordée dans la soirée du jeudi 25 novembre 2021, le porte-parole de cette association, El Hadj Harouna Gouem, relève que la crise que connaît le Burkina va au-delà de l’aspect sécuritaire, elle est une crise de citoyenneté. Interview ! Lefaso.net : Comment discutez-vous, en votre sein, de la…

Read More

Dori : Le mouvement « Sauvons le Burkina » proteste contre la « mauvaise gestion » de la sécurité et demande la démission du président du Faso

Le mouvement « Sauvons le Burkina » était encore dans les rues de Dori ce 27 novembre 2021. A l’appel du leader de la section Dori, Ahmed Hamidou Traoré dit « Le guerrier noir », des manifestant ont, depuis le terrain provincial de Dori, sillonné les artères de la ville. Partis de leur point de ralliement, les manifestants sont passés par la SONABEL, l’INERA, le rond-point Père Libdaud et le rond-point Arba Diallo, avant de se rendre devant le gouvernorat. Sur les pancartes l’on pouvait lire : « Trop c’est trop », « Roch démissionne ! », « Nos enfants meurent…

Read More

Marche contre l’insécurité : Des manifestants dispersés à coups de gaz lacrymogènes à Bobo-Dioulasso

La centaine de manifestants de la marche contre l’insécurité au Burkina Faso, réunie ce samedi 27 novembre 2021 à la place Tiéfo Amoro de Bobo-Dioulasso, a été dispersée à coups de gaz lacrymogènes. C’était du sauve qui peut en plein centre-ville de Sya. La situation était tendue entre les forces de l’ordre et des manifestants de la marche contre l’insécurité au Burkina Faso. Plusieurs manifestants sont descendus dans les rues de Bobo-Dioulasso pour exprimer leur mécontentement face à la dégradation de la situation sécuritaire du pays. Cette sortie fait suite…

Read More