Procès Sankara : « On m’a eu comme un imbécile » (Mousbila Sankara)

Mousbila Sankara, Ingénieur de télécommunication et oncle du Président Thomas Sankara, a fait sa déposition sur les événements du 15 octobre 1987, ce lundi 29 novembre 2021. L’assassinat du président Thomas Sankara est survenu en l’absence du témoin. « J’étais à la 42e session des Nations Unis et j’ai appris le coup d’Etat. Quand j’ai eu Blaise au téléphone, il m’a dit : J’ai été débordé. On nous a eus. Retourne à ton poste et appuie-nous avec des matériels de maintien d’ordre », a-t-il indiqué. Le témoin avoue avoir été dupe en…

Read More

Procès Thomas Sankara et douze autres : « Je ne savais pas que j’avais le bec dans l’eau », regrette Mousbila Sankara

L’audition de l’ex ministre de l’Administration du territoire et de la Sécurité du Conseil national de la révolution (CNR), Nongma Ernest Ouédraogo, n’a finalement rien apporté de nouveau à la recherche de la vérité au procès Thomas Sankara et douze autres, ce lundi 29 novembre 2021. Après lui, c’était au tour de Mousbila Sankara, ambassadeur du Burkina Faso en Libye au moment des faits.« Je ne peux pas dire grand chose du 15 octobre 1987, parce que je n’étais pas là. J’étais à la 49e session des nations unies à New…

Read More

Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Bernard Sanou, l’officier qui a dissuadé « Le lion » de descendre sur Ouaga

Ancien camarade d’école de Thomas Sankara à Gaoua et au Prytanée militaire de Kadiogo, le colonel-major Bernard Sanou était sous la révolution, le chef de corps du génie militaire. Il était aussi le chef de sécurité de la zone 5 (Ouagadougou était divisée en cinq zones de défense) qui était à Gounghin. Dans cette zone, il avait entre autres pour mission, la sécurité de certains points sensibles tels que la poudrière des forces armées, l’ONATEL, l’émetteur et la centrale électrique de Gounghin. Témoin dans le cadre du procès sur l’assassinat…

Read More

Ousséni Compaoré : « Sankara assumait les choses, ce qui n’est pas le cas chez Blaise »

L’audience s’est poursuivie dans la soirée du mercredi 24 novembre 2021 avec la déposition de Ousséni Compaoré. L’ancien Commandant de la gendarmerie est revenu sur les brouilles qui ont existé entre le Burkina Faso et son voisin le Togo. De son analyse les brouilles auront leurs sources au Burkina Faso. Des faits évoqués par le témoin sont divers. « Il y a eu un commerçant burkinabè qui avait fui le Togo soi-disant qu’il protégeait sa fortune et ça créé des disputes de haut niveau en son temps.   Mais bien avant…

Read More