Élections au Nigeria : un meeting de Buhari perturbé par ses propres fidèles

Lors d’un meeting de campagne électorale au sud-ouest du pays, le président nigérian Muhammadu Buhari a essuyé lundi divers projectiles lancés par des membres de son parti. Une manière de désavouer le candidat choisi par le parti au poste de gouverneur d‘État. Dans le cadre de la campagne relative aux élections générales du 16 février, Muhammadu Buhari accompagné de plusieurs hauts responsables de son parti, le All Progressives Congress (APC) présidait ce lundi un meeting au Stade international MKO Abiola d’Abeokuta, capitale de l‘État d’Ogun au sud-ouest du Nigeria. Frénétiquement applaudi quand…

Lire la suite

Sénégal : le scrutin aura lieu malgré l’appel au boycott de Wade (ministre)

Une réponse qui fait suite à l’appel à une manifestation pacifique lancé mardi par l’ex-président Abdoulaye Wade contre ce qu’il qualifie de scrutin ‘‘verouillé’‘ selon lui et visant à reconduire son successeur Macky Sall. “Nous avons également acheminé tout le matériel de Dakar. Donc toutes les sous-préfectures de Dakar ainsi que la préfecture de Dakar, de la région… Toutes ces administrations ont reçu les différents kits qui concernent les bureaux de vote de leur circonscription. Aujourd’hui, nous commençons le déploiement des régions les plus éloignées”, a annoncé le ministre. Dans…

Lire la suite

Sénégal: Abdoulaye Wade s’oppose à la tenue de la présidentielle

L’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade (2000-2012) a appelé mardi la population à s’opposer pacifiquement à la tenue le 24 février d’une présidentielle “verrouillée” pour reconduire son successeur Macky Sall. Dans une vidéo diffusée trois jours après le début de la campagne officielle, Abdoulaye Wade a dénoncé l‘élimination par le Conseil constitutionnel, “sous des prétextes fallacieux”, des “deux candidats qui pouvaient faire de l’ombre au président sortant”, son propre fils Karim et l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall, tous deux frappés par des condamnations judiciaires. “Nous avons choisi de nous opposer à…

Lire la suite

Situation nationale : « Les faits sont là, réels, têtus et n’ont plus besoin de commentaires », estime le CDP

Le Bureau politique national (BPN) du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a tenu sa 63e session ordinaire, le samedi 26 janvier 2019 de 9h40 à 12h30 au Centre national des arts, du spectacle et de l’audiovisuel (CENASA) sous la présidence effective du camarade Wend-Vennem Eddie Constance Hyacinthe Komboïgo, président du BPN, président du parti. Cette session du Bureau politique national (BPN) du parti, avait à son ordre du jour les points ci-après : • La présentation des vœux de nouvel an du BPN au président du parti ;• L’adoption…

Lire la suite

Politique :  » au CDP, nous disons que, … »

Le Bureau Politique National(BPN) du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) a tenu sa 63ème Session ordinaire, le samedi 26 janvier 2019 de 9 heures 40 min à 12 heures 30 mn au Centre National des Arts, du Spectacle et de l’Audio-visuel (CENASA) sous la présidence effective du Camarade Wend-Vennem Eddie Constance Hyacinthe KOMBOIGO, Président du Bureau Politique National (BPN), président du parti.  Cette Session du Bureau Politique National du Parti, avait à son ordre du jour les points ci-après : La présentation des vœux de nouvel an du…

Lire la suite

Politique: La jeunesse du CDP mobilise ses militants

Les jeunes du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir) ont organisé samedi, une Assemblée  générale pour mobiliser  leurs militants  à convaincre l’électorat de  2020. «Les jeunes du CDP sont sortis nombreux ce samedi dans le but de procéder à la mobilisation de  leurs militants à reconquérir les élections de 2020», a déclaré le secrétaire national chargé de la mobilisation des jeunes, Adama Tiendrébéogo. Selon lui, les jeunes du CDP s’engagent résolument à soutenir la direction du parti sous le leadership du camarade Eddie Komboigo, président…

Lire la suite

Phénomène terroriste : « Le moment viendra où tout ce dont on parle aujourd’hui ne sera qu’un souvenir », rassure le SP du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou

La capitale burkinabè s’attèle à abriter la Vème session ordinaire du Conseil des ministres et de la Conférence des Chefs d’Etat du G5 Sahel, respectivement, les 3 et 5 février 2019. C’est en prélude à ces rencontres que s’est ouverte dans la matinée de ce jeudi, 31 janvier à Ouagadougou, une réunion préparatoire des experts. De façon concrète, les travaux vont consister en une revue de toute la documentation (dont l’état de mise en œuvre des recommandations et instructions des sessions précédentes du Conseil des ministres), l’examen et la validation…

Lire la suite

Situation sécuritaire : Des Burkinabè de l’étranger appellent à la mise en place d’un fonds de soutien aux FDS

Dans cette déclaration, des délégués au Conseil supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE) déplorent les attaques que le Burkina subit depuis des années. Ils manifestent leur ferme volonté de contribuer à la lutte contre l’insécurité dans leur mère-patrie. Nous, délégués au Conseil supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE), devant le péril sécuritaire que traverse notre pays et qui met à rude épreuve les forces de défense et de sécurité du Faso, venons exprimer notre préoccupation suite aux différentes attaques depuis 2016 qui endeuillent la Nation toute entière et créent la…

Lire la suite

COMMUNIQUÉ: Etat-Major Général Des Armées Du Burkina Faso

COMMUNIQUE DE PRESSE Le 30 janvier 2019, aux environs de 17 heures 30 minutes, le détachement de Kompienbiga dans la province de la Kompienga a été la cible d’une attaque terroriste. Le constat fait état d’un blessé. Le Chef d’Etat-Major Général des Armées tient à rassurer les populations que des dispositions sont prises pour assurer leur sécurité et les invite à collaborer avec les Forces de Défense et de Sécurité. Le lien du communiqué sur la page Facebook de l’état major

Lire la suite

Affaire Thomas Sankara : l’ancien ministre des sports, le colonel Jean Pierre Palm inculpé (Le Dossier)

Le Colonel Jean Pierre Palm, ancien ministre des sports et des loisirs et commandant en chef de la gendarmerie nationale sous le front populaire a été inculpé pour « attentat et complicité d’assassinat  » dans l’affaire Thomas Sankara, informe le journal Le Dossier dans sa dernière parution qui précise que cette évolution n’a rien à voir avec les archives mises à la disposition du Burkina par la France. Cette inculpation porte à 24 le nombre de personnes inculpées dans le dossier de l’assassinat du Capitaine Sankara. Radio Omégafm Officiel

Lire la suite