Gestion de la Transition au Burkina : Me Hermann Yaméogo veut attaquer l’État en justice

Me Hermann Yaméogo, président de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD), a tenu ce jeudi 11 avril 2019 une causerie de presse sur la gestion de la Transition (2014-2015) au Burkina Il s’est agi essentiellement de « l’accord occulte annexé à la charte de la Transition et le processus de délitement de l’État ». Selon Me Hermann Yaméogo, si ce faux accord n’avait pas eu lieu, le Burkina allait éviter entre autres :  L’exclusion avec la loi Chérif Sy ;  Les différentes révoltes au RSP ;  Le putsch du 16 septembre 2015 ;…

Lire la suite

Procès du putsch du CND : L’accusé piégé par une tablette nie toujours les faits

Le témoignage des victimes du putsch du CND se poursuit, ce mercredi 10 avril 2019 au tribunal militaire de Ouagadougou. Nacoulma Jean Firmin, attaché de santé, a relaté sa mésaventure qui date du 20 septembre 2015, alors qu’il tentait d’échapper au RSP. L’attaché de santé, Nacoulma Jean Firmin a été roué de coups, le 20 septembre 2019, alors qu’il tentait d’échapper au RSP, dans les environs de l’hôtel Laïco. Son bourreau, un soldat cagoulé armé d’une cordelette est reparti avec ses téléphones et sa tablette. Mais grâce à un système…

Lire la suite

Procès du putsch : Ce fonctionnaire de police secouru par le colonel-major Boureima Kiéré

Ouvert la veille, le passage à la barre des victimes du putsch de septembre 2015 s’est poursuivi ce mardi, 10 avril2019. Parmi les récits, on retient celui de ce fonctionnaire de Police, M. Y. Cet homme de tenue était, à l’époque des actes, de service au domicile de feu Dr Salifou Diallo (à l’époque, 1er Vice-président chargé de l’orientation politique du MPP). M. Y s’est constitué partie civile car, « victime de voie de fait, de coups et blessures volontaires », selon ses propos. De sa narration des circonstances de ce qui lui est…

Lire la suite

Drames d’Arbinda et Zoaga : « Nos gouvernants ont péché par inaction », selon le CFOP

Le traditionnel point de presse du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP/BF) de ce mardi 09 avril 2019 a concerné le dialogue politique, les violences intercommunautaires à Arbinda et à Zoaga , la crise du foncier et les exploits du compatriote Iron Biby . C’est points ont été animés par Amadou Diemdioda Dicko, 4ème vice-président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) et Adjaratou Sawadogo, vice-présidente du Rassemblement des forces indépendantes / Tous pour le développement social (RFI/TDS). Dès l’entame du point de presse,…

Lire la suite

17 mois avant la présidentielle d’Octobre 2020: Roch Marc KABORE, l’impossible mission!

Il avait promis revaloriser la condition du Burkinabè moyen en misant sur le développement du capital humain…4 ans après, les populations s’impatientent devant la lenteur des résultats de la recette magique concoctée par le MPP, puisqu’entre temps, la situation s’est détériorée avec un recul de 2 points par rapport à 2014, au niveau de l’Indice de Développement Humain, classant aujourd’hui le Burkina à la 183 eme place mondiale sur 187 états. Il avait promis booster les secteurs clés de l’économie pour créer de l’emploi… Là encore, les résultats de la…

Lire la suite

Mise en œuvre des engagements du chef de l’Etat: Des méthodes de travail pour des résultats probants

Le Premier ministre, Christophe Dabiré, a présidé, le jeudi 4 avril 2019 à Ouagadougou, un séminaire gouvernemental sur les engagements du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. Ce cadre a permis l’adoption d’une méthode de travail pour l’atteinte de résultats concrets d’ici à la fin du mandat. L’équipe gouvernementale, dans sa quête de meilleurs résultats, s’est réunie pour un séminaire autour des engagements du chef de l’Etat. Au cours de cette rencontre, tenue le jeudi 4 avril 2019, au palais présidentiel, les différents acteurs ont relevé, selon le ministre…

Lire la suite

Tunisie: le président Essebsi souhaite ne pas être candidat à la présidentielle

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi a confirmé samedi devant son parti qu’il ne souhaitait pas être candidat à l‘élection présidentielle du 17 novembre, pour “ouvrir la porte aux jeunes”. A 92 ans, celui qui est depuis 2014 le premier président élu démocratiquement au suffrage universel en Tunisie, a fait cette annonce à l’ouverture d’un congrès de son parti Nidaa Tounès, en proie à de luttes de pouvoir intestines. “En toute honnêteté, je ne pense pas que je vais me représenter” car il faut “ouvrir la porte aux jeunes”, a-t-il…

Lire la suite

Ebola en RDC : 100 morts en moins de trois semaines

Progression foudroyante d’Ebola au nord-est de la République démocratique du Congo. L‘épidémie a fait 100 morts dans la région en moins de trois semaines, selon le dernier décompte quotidien publié par le ministère de la Santé vendredi soir. Depuis que cette épidémie a été déclarée le 1er août, le total de décès est de plus 700. La province du Nord Kivu a été la première à être concernée et marginalement l’Ituri voisine. L‘épicentre s’est ensuite déplacé de Mangina en zone rurale à la ville de Beni, puis actuellement à Butembo-Katwa,…

Lire la suite

Le régime Kaboré a peur de Yacouba Isaac Zida (Génération Zida)

Le Mouvement génération Zida pour la patrie a invité le samedi 06 avril 2019, la jeunesse de Gaoua à soutenir une éventuelle candidature de Yacouba Isaac Zida à la présidentielle  de 2020, assurant que le régime Kaboré a peur de l’ex Premier ministre. Pour préparer la jeunesse  à la candidature de  Yacouba Isaac Zida à la magistrature suprême en 2020 au Burkina Faso, le Mouvement génération Zida pour la patrie  s’investit à travers des conférences. C’est  ainsi que son coordonateur national  Sayouba Ouédraogo a fait un point de presse  le…

Lire la suite

Rencontre président du Faso Opposition : Que l’opposition claque Kosyam si…

Le président du Faso reçoit la classe politique demain jeudi autour d’un objet qui est la situation nationale sans plus de précisions. L’opposition et la majorité y sont invitées. Le sujet est donc vaste et il faut s’en réjouir dans la mesure où toutes les questions pourraient y passées. Je suis de ceux qui ont toujours regretté le fait que le président du Faso, à qui la loi fondamentale a donné la possibilité de concerter l’opposition, n’en fasse pas bon usage. Et même qu’il y a un mélange de genre…

Lire la suite