Élections en Afrique du Sud : fin des opérations de vote, l’ANC favori

Les Sud-Africains ont voté en nombre mercredi aux élections législatives et régionales que le Congrès national africain (ANC), au pouvoir depuis 1994, devrait remporter malgré le chômage, la corruption et la pauvreté qui gangrènent leur pays. Les quelque 23.000 bureaux de vote du pays ont fermé à 21h00 locales (19h00 GMT) après avoir accueilli tout la journée des millions d‘électeurs sans incident notable, s’est réjouie la Commission électorale (IEC). Le dépouillement a immédiatemment débuté et devrait livrer de premiers résultats significatifs jeudi. Les enquêtes d’opinion promettent au parti historique de Nelson…

Lire la suite

Message de monsieur le ministre de la communication et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, remis Fulgance Dandjinou, a l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse 2019

Le Burkina Faso commémore, ce 3 mai, la journée mondiale de la liberté de presse sous le thème « Médias et élections dans un contexte de crise sécuritaire et communautaire au Burkina Faso ». Nous marquons cette journée avec l’UNESCO, partageant la conviction de sa Directrice générale, Audrey Azoulay, que « Tout État de droit, respectueux des libertés individuelles, notamment des libertés d’opinion, de conscience et d’expression, repose sur une presse libre, indépendante, à l’abri de toute censure et de toute coercition ». Cette célébration s’inscrit dans le rappel et la promotion des principes fondamentaux…

Lire la suite

Contrôles de police : Les originaux des documents plutôt que les copies, même légalisées

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le ministère de la sécurité relève que lors des contrôles documentaires de police, certains usagers de la route présentent les copies légalisées des documents demandés plutôt que les originaux de ces documents. Par ce communiqué, le ministère tient à rappeler qu’en la matière, les documents originaux sont ceux requis. Share Tweet Share

Lire la suite

Burkina Faso : « Ce qui se déroule au Ministère des finances n’est ni plus ni moins que du sabotage », clame Simon Compaoré

Le MPP anime actuellement une conférence de presse sur la situation nationale. Sur les tueries à répétition inter communautaires, le parti au pouvoir invite le gouvernement à chercher les auteurs et bras armés de ces conflits fratricides pour les soumettre à la justice. Le parti s’est également prononcé sur la crise au ministère des finances. « Ce qui se déroule au Ministère des finances n’est ni plus ni moins que du sabotage, et une volonté d’asphyxie de l’économie nationale », a clamé le président par intérim du MPP Simon Compaoré. Nous y…

Lire la suite

Le président Kaboré entame mardi une visite en Turquie

Le président Kaboré entame mardi une visite en Turquie Ouagadougou, 8 avril 2019 (AIB) – Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, ce mardi, une visite d’amitié et de travail en république de Turquie, annonce un communiqué de la présidence du Faso. Le texte signé de la Direction de la communication de la présidence du Faso, précise que le séjour va du 9 au 11 avril et sera marqué par les étapes d’Istanbul et d’Ankara. Dans la capitale turquoise, Roch Marc Christian Kaboré, à en croire le communiqué,  devrait rencontrer…

Lire la suite

Lutte contre le terrorisme : Corinne Dufka explique ce que reproche Human Rights Watch au Burkina

Le vendredi 22 mars 2019 l’organisme de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch, dans un rapport dénonçait des exactions commises aussi bien par les forces de l’ordre, les terroristes que des groupes d’autodéfense. Comment agissent les terroristes au Burkina ? Que reproche Human Rights Watch à l’Etat burkinabè ? Comment respecter les droits humains dans la lutte contre le terrorisme ? Les précisions de Corinne Dufka, directrice Afrique de l’ouest de l’organisme par ailleurs auteure du rapport. Elle est l’invitée de la rédaction de radio Oméga. Elle est…

Lire la suite

Procès putsch 2015 – Pièces à conviction parquet militaire : « Nous contestons le contenu de ce document » (Me Mamadou Coulibaly)

« Les preuves en matière de droit sont libres, mais son administration est réglementée. Et au vu de cette réglementation, nous contestons le contenu de ce document  » a laissé entendre lundi matin Me Mamadou Coulibaly, avocat de Me Traoré. Pour lui, les pièces complémentaires fournies par le parquet ont été obtenues « illégalement » et « frauduleusement ». Il déplore par la même occasion le fait que ce soit un soldat qui leur remet le document de la part du parquet parce qu’ils étaient absents. Me Farama de la partie civile lui, se dit…

Lire la suite

Burkina : « Pour un Mémorial de la Nation »

L’affaire de la statue ratée de Thomas Sankara et la célébration du centenaire du Burkina Faso ont inspiré à Sayouba Traoré la réflexion ci-dessous. Tentons d’être bref. Ce qui ne s’annonce pas aisé, tant le sujet comporte des déviations. Déjà, il semble impératif de s’entendre sur une dénomination. Mémorial de la Nation, Monument de la Patrie, l’imagination de tout un chacun est sollicitée ici. Le tout, c’est de penser et de bâtir ensemble un endroit où chaque Burkinabè se sentira appelé à l’introspection. Nous entendons l’introspection comme l’instant privilégié où…

Lire la suite

Compte rendu du conseil des Ministres de ce mercredi 30 janvier 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 30 janvier 2019, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 13 H 15 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour et entendu une communication orale. I. DELIBERATIONS I.1. AU TITRE DE L’ORGANISATION DU TRAVAIL GOUVERNEMENTAL Son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE, Premier ministre, Chef du gouvernement a donné aux ministres les principes…

Lire la suite

Burkina Faso : « Nous avons failli », regrette Rasmané Ouédraogo, témoin du putsch du CND

Le Cinéaste Rasmané Ouédraogo a été appelé à la barre du tribunal militaire de Ouagadougou, en qualité de témoin du coup d’État de septembre 2015. A la question de savoir s’il a un lien de parenté avec l’un des accusés, celui qu’on surnomme « Raso » ou « Ladji » a confié être l’oncle de la fille aînée du Général Djibrill Bassolé. « Sa mère est de mon village. Nous sommes parentés mais ne sommes ni du même père ni de la même mère ». Consultés par le président du Tribunal, le parquet, les avocats des…

Lire la suite