2020 au Burkina : Une économie beaucoup éprouvée

L’année 2020 a été très éprouvante au plan économique pour le Burkina Faso. À la crise humanitaire liée à l’insécurité, s’est ajoutée la crise sanitaire avec le Covid-19. Celle-ci a eu pour conséquence de paralyser les différents secteurs économiques et partant la croissance de façon générale. 2020 n’aura pas été une année de prospérité à tout égard pour l’économie burkinabè, dira-t-on. Il est alors judicieux de faire un feedback sur quelques évènements qui ont marqué la vie économique du pays. C’est une année comme on n’en a pas l’habitude de…

Read More

ENTRETIEN EXCLUSIF : 6 questions à Yacouba Traoré, Président de l’Ordre National des Experts Comptable du Burkina Faso

Elu le 24 octobre lors de l’Assemblée Générale de l’Ordre National des Experts Comptables et des Comptables Agréés du Burkina Faso (ONECCA-BF) et de son Conseil, à 47 ans, Yacouba Traoré dirige désormais la destinée de l’Ordre. Expert-comptable et commissaire aux comptes de fonction, il dispose à son actif de vingt-deux (22) ans d’expérience professionnelle. Etat des lieux de l’Ordre, défis du secteur, la vision et les perspectives du nouveau mandat, dans l’entretien ci-dessous accordé à ECODAFRIK, le nouveau président répond aux questions. Lisez plutôt ! Monsieur Yacouba Traoré ECODAFRIK : Lors…

Read More

Économie numérique et postes : Premier CASEM en mode virtuel pour Hadja Ouattara et son équipe

Covid-19 oblige, c’est par visioconférence que se tient, ce mardi 22 décembre, le 2e conseil d’administration du secteur ministériel du département du développement de l’économie numérique et des postes de l’année 2020. Une occasion pour la ministre Hadja Ouattara/Sanon de rappeler les résultats engrangés et d’exhorter ses collaborateurs à retrousser les manches pour relever les défis, dans un contexte de crise sanitaire et de réduction de budget due à la crise sécuritaire. Alors que le Covid-19 mettait à genou plusieurs secteurs stratégiques de l’économie burkinabè, celui du numérique, malgré les…

Read More

Concours Tremplin start-up UEMOA : La start-up burkinabè TECO2 s’adjuge un des meilleurs trophées

La chambre consulaire régionale de l’UEMOA, en collaboration avec la chambre de commerce et d’industrie du Burkina, a organisé, le samedi 19 décembre 2020, la cérémonie de remise des prix de la première édition du Concours Tremplin start-up UEMOA, pour le Burkina Faso. Une initiative qui vise à encourager l’innovation en entreprise, à travers un accompagnement des start-ups innovantes en vue de la diversification du tissu économique de l’espace communautaire. Cinq prix d’excellence allant de 10 à 14 millions de F CFA, 24 prix d’encouragement de 5 millions chacun, soit…

Read More

Appui à la résilience au Sahel : La Banque mondiale approuve trois projets du Burkina de plus de 500 milliards de FCFA

Résilience économique et prévention des conflits, le Burkina Faso, devrait pouvoir y arriver avec ce nouvel appui de taille de la Banque mondiale. En effet, le Conseil d’administration de l’Institution a approuvé, le mardi 15 décembre 2020, trois projets en faveur de la relance résiliente à la crise sécuritaire et économique pour un montant de 1,15 milliards de dollars US.C’est la part du lion, dira Maïmounata Mbow Fam, représentante résidente de la Banque au Burkina, comparativement aux projets des autres pays du Sahel, en cours de préparation. Dans cet entretien…

Read More

Production d’huiles au Burkina : Le ministère du commerce donne de la voix

Dans un communiqué parvenu à Burkina 24, le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat est revenu sur les conditions de productions et de vente d’huiles comestibles au Burkina Faso. Selon le communiqué signé par le ministre Harouna Kaboré, les unités de productions d’huiles doivent se munir d’une « décision d’autorisation de production » afin de mettre sur le marché et à l’endroit des consommateurs des produits de bonne qualité. Une autorisation qui s’obtient après le respect d’un certain nombre de conditions et après le « OK » d’une…

Read More

Bagré pôle, dix ans après : « Il y a eu des difficultés mais il y a beaucoup d’espoir » selon le ministre de l’Economie

Le Comité national de pilotage des pôles de croissance (CNPPC) au Burkina a tenu, le mardi 8 décembre 2020 à Bagré, sa session de l’année, sous le thème « Pôle de croissance de Bagré, bilan de dix ans de mise en œuvre ». Au-delà des échanges sur la thématique, la session a aussi permis d’apprécier l’état de la mise en œuvre des décisions de la session 2019 du CNPPC ainsi que la préparation des nouveaux pôles de croissance. La session a été présidée par le Ministre en charge de l’Economie, Lassané Kaboré,…

Read More

Pôle de croissance : Le comité de pilotage examine les 10 ans de Bagrépôle

La session 2020 du comité national de pilotage des pôles de croissance s’est tenue ce mardi 8 décembre 2020 à Bagré sous le thème « Pôle de croissance de Bagré, bilan de dix ans de mise en œuvre ». Après dix ans d’exécution, le comité de pilotage a fait une halte pour capitaliser les acquis et de s’appesantir sur les goulots d’étranglements. Après 10 ans d’exécution, le comité de pilotage a marqué un arrêt pour faire le bilan du pôle de croissance de Bagré. En effet, le pôle de croissance pilote…

Read More

Secteur minier : De la corruption à la malédiction des ressources

L’économiste politique du secteur minier, Dr Ra-Sablga Seydou Ouédraogo a animé une communication ce mercredi 09 décembre 2020 à Ouagadougou sur le thème : « Ressources minières : que gagne le Burkina ? Que perd le Burkina ? ». Cela s’inscrit dans le cadre d’un panel organisé par le Réseau national de Lutte anti-corruption (REN-LAC) à l’occasion des 15ème journées nationales de refus de la corruption du 01 au 10 décembre. Après l’évaluation des gains que le Burkina Faso tire du secteur minier sur plusieurs plans, Dr Ouédraogo jette un…

Read More

Cour des comptes : Des conseillers et vérificateurs à l’école du jugement des comptes de gestion

La Cour des comptes du Burkina tient une session de formation sur le jugement des comptes de gestion pour ses conseillers et vérificateurs. Pour cette session qui va prendre cinq jours, le premier président de la Cour des comptes, Jean Emile Somda, a présidé la cérémonie d’ouverture, ce lundi 30 novembre 2020 à Ouagadougou. Créée en 2000 et fonctionnelle à partir de 2002, la Cour des comptes du Burkina Faso peine toujours à fonctionner comme il se doit. Plusieurs difficultés sont sur le chemin de cette institution. C’est le constat…

Read More