Burkina Faso: mauvais départ pour le nouvel inspecteur général des forces Armées colonel-major Wendwaoga Kéré

Le rapport administratif du nouvel inspecteur général des armées, colonel-major Wendwaoga Kéré a été rejeté par le chef de l’Etat. Le président du Faso a demandé un nouveau rapport dans un délai de dix jours à compter du 3 décembre 2021. C’est le quotidien d’Etat, Sidwaya qui a donné l’information. Par La Rédaction La montagne a accouché d’une souris. Le rapport administratif qui était très attendu le mardi 30 novembre 2021 a été rejeté par le chef de l’Etat. Pour cause, les responsabilités des chefs militaires ne sont pas clairement situées.…

Read More

Collecte et remise de vivres aux personnes déplacées internes, une des particularités de la 16e édition du festival Ciné Droit Libre

L’ouverture de la 16e édition du Festival Ciné Droit Libre (CDL) s’est tenue le samedi 4 décembre 2021 à l’Institut Français de Ouagadougou. Cette édition se tient sous le thème « Quels futurs pour nos enfants?« . L’une des particularités de cette édition qui se tient dans un double contexte sécuritaire et sanitaire, est la récolte de vivres au profit des personnes déplacées internes. Le festival se tient du 4 au 12 décembre prochain. Par Tatiana Kaboré Le top départ de la 16e édition du Festival culturel “Ciné Droit Libre”, a été donné…

Read More

Burkina Faso: «nous avons plus de 100 détachements militaires ce qui rend difficile le ravitaillement et les secours», explique un officier

Depuis l’attaque d’Inata le 14 novembre 2021,le président Kabore s’est engagé à faire de changements importants dans l’armée . De l’armée à la gendarmerie c’est un véritable redistribution des cartes. Ce qui est un espoir pour certains dans la lutte contre le terrorisme. Cependant, d’autres officiers pensent que le changement des hommes ne suffit pas, il faut aussi revoir le système. Par La Rédaction Le président Kabore veut resserrer l’armée Burkinabè après l’attaque d’Inata. Il s’était indigné de voir que l’armée qui est la mieux structurée présente des dysfonctionnements. Après les…

Read More

Tribune l « Burkina Faso : Scolarité en souffrance, une jeunesse sacrifiée ? »

Ceci est une tribune d’un citoyen, Omar Sylla, sur l’éducation au Burkina Faso. La crise sécuritaire qui secoue le Burkina Faso depuis 2016 affecte beaucoup l’éducation. Outre les fermetures administratives, les attaques terroristes, qui ont coûté la vie à des centaines de personnes et provoqué le déplacement de plusieurs milliers de burkinabè, en sont les principales raisons. Depuis plusieurs mois, au Burkina Faso, des écoles ferment leurs portes les unes après les autres. Les exactions terroristes en cours depuis 2016 expliquent, au moins en partie, ces fermetures. Aujourd’hui, près de…

Read More

Flavien NEBIE : Déclaration de l’Association des Elèves du Secondaire de Ouagadougou (AESO)

Ceci est une déclaration de l’Association des Elèves du Secondaire de Ouagadougou (AESO) à l’occasion de la commémoration de l’assassinat de l’élève Flavien NEBIE. Ouagadougou le 06 décembre 2021 Camarades élèves, 21 ans ! oui cela fait, jour pour jour, 21 ans que notre camarade Flavien NEBIE, élève en classe de CM2 à BOUSSE, a été froidement abattu lors d’une manifestation de scolaires en soutien aux enseignants et étudiants en lutte contre la destruction de l’école, contre les crimes économiques et de sangs et pour une école véritablement démocratique et…

Read More

Le 8e congrès ordinaire du CDP suspendu : Achille Tapsoba explique

Le 8e congrès ordinaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) est suspendu pour raisons de justice. Achille Tapsoba, Vice-président du parti, est revenu sur certains faits ayant conduit à ladite décision ce lundi 6 décembre 2021, au cours d’une conférence de presse, tenue au siège national du parti à Ouagadougou.   « Le matin du (vendredi) 03 décembre 2021, nous avons reçu l’information que le parti a été assigné en justice par quelques Vice-présidents, le Secrétaire général du parti et le Secrétaire en charge des élus nationaux dans l’optique de…

Read More

Burkina Faso: Le projet «Giving For Change» lancé à Dori dans la région du Sahel pour un développement endogène.

La Salle Polyvalente de Dori a servi de cadre à la cérémonie officielle de lancement du projet «Giving For Change». Présidée par le Gouverneur de la Région du Sahel, représenté par Maurice Konaté, le Haut-Commissaire de la Province du Séno, la cérémonie de lancement qui est intervenue le samedi 04 décembre 2021 a connu la présence d’une assistance convaincue de la nécessité d’une action endogène. Le parrain, le Pr Alkhassoum Maïga y a été représenté par Ibrahim Maïga.   Par Ali Dicko « Renforcer la liberté d’expression en amplifiant les voix…

Read More

Burkina Faso : Le PDJ propose la création d’un Secrétariat Permanent de Lutte Contre le Terrorisme

Le bureau exécutif du Parti pour la Démocratie et la Jeunesse (PDJ) a animé un point de presse ce dimanche 5 décembre 2021 à Ouagadougou sur la situation nationale. Le parti a critiqué la gestion du pouvoir et fait des faits des propositions sur la lutte contre le terrorisme. Le bureau exécutif du Parti pour la Démocratie et la Jeunesse (PDJ) a donné sa lecture sur la gestion du Burkina Faso et la lutte contre le terrorisme. Le président du PDJ, Halidou Ouédraogo, a égrainé un chapelet de propositions pour…

Read More

Situation nationale : L’appel du parti « Le Faso Autrement » à l’apaisement

Ceci est une déclaration du Président du parti Le Faso Autrement, Dr Ablassé Ouédraogo, sur la situation nationale. Ouagadougou, le 5 décembre 2021 – Suite à l’appel à manifestation du 27 novembre 2021, lancé et exécuté par des Organisations de la société civile, l’on assiste avec de fortes préoccupations, depuis lors, à des interpellations et à des arrestations des organisateurs de ladite marche. Sans être exhaustif, Adama Tiendrébéogo dit Colonel, Mamadou Drabo, Hervé Ouattara sont actuellement détenus à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) et Abdoul-Karim Baguian…

Read More

Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

A travers cet écrit qu’elle a posté sur sa page Facebook, Nestorine Sangaré, ancien ministre de la promotion de la Femme, soulève les dessous de l’accord militaire entre la France et le Burkina. J’ai lu l’accord relatif « Au Détachement de militaires français au Burkina Faso pour la Sécurité au Sahel ». Cet accord de défense autorise l’installation des détachements militaire français au Burkina Faso. Il a été signé le 9 janvier 2015, soit 2 mois après l’insurrection, par le Ministre Délégué aux affaires étrangères et l’ex-Ambassadeur de France, Colonel Gilles Thibault. Pourquoi…

Read More