Liberté de la presse 2019 : le Burkina Faso progresse de 5 places (RSF)

Le classement 2019 de la liberté de la presse dans le monde publié vendredi 18 avril par Reporters sans frontière(RSF) pointe une hausse de cinq places du Burkina qui occupe la 36e position sur 180 pays. En 2018, le Burkina était 41e au plan mondial. Dans ce classement, le Burkina devance des pays africains comme le Sénégal (49e), le Niger (66e), la Côte d’Ivoire (71e), le Togo (76e) et la Gambie (92e). La Namibie qui a progressé de trois places est classée premier pays africain, détrônant ainsi le Ghana qui…

Lire la suite

Burkina Faso: peu de détails ont filtré de la lettre de l’ex-président Compaoré

Au Burkina Faso, la lettre écrite par l’ancien président Blaise Compaoré et adressée à l’actuel président Roch Marc Christian Kaboré, suscite à la fois interrogation et optimisme. Dans ce courrier, Blaise Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire depuis sa chute en 2014, fait part de sa « disponibilité » à soutenir son pays, en proie à des problèmes sécuritaires réguliers ces derniers mois. Seulement, à ce jour, peu de détails ont filtré sur le contenu de cette lettre, datée du 29 mars et réceptionnée par la présidence le 12 avril dernier. C’est…

Lire la suite

Burkina Faso : L’UPC est très inquiète de la situation nationale

Les membres du Secrétariat Exécutif National de l’Union pour le Progrès et le Changement (SEN/UPC) ont tenu leur première session ordinaire de l’année le vendredi 12 avril 2019 à Ouagadougou. Sous la  présidence du Président du Bureau Exécutif National, Président du Parti, les membres ont principalement échangé autour de la situation nationale et de la vie du Parti. Au titre de la situation nationale, les membres du SEN ont constaté la dégradation continue de la quiétude sociale, en dépit du changement de gouvernement. En effet, les agressions terroristes se poursuivent,…

Lire la suite

Education : La CNSE exige une mise en œuvre « appropriée » des engagements

Les travailleurs de l’éducation et de la recherche observent un arrêt de travail de 24 heures, ce jeudi 18 avril 2019 sur toute l’étendue du territoire national. A travers ce mot d’ordre de grève, la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) exige du gouvernement, la mise en œuvre correcte des engagements contenus dans son protocole. A Bobo-Dioulasso, cette grève a été ponctuée d’une marche-meeting. La CNSE promet ainsi de « durcir le ton » si, à l’issue de cette grève de protestation, les préoccupations posées ne sont pas satisfaites. Le 1er…

Lire la suite

Procès du putsch du CND : Les plaidoiries renvoyées au 23 avril prochain

Prévues pour ce jeudi, les plaidoiries du procès du putsch du CND ont été renvoyées au mardi 23 avril prochain à la demande des avocats de la partie civile. « Nous sommes dans l’incapacité de défendre nos clients aujourd’hui », a déclaré Me Souleymane Ouédraogo qui s’exprimait au nom des avocats de la partie civile. Les avocats ne sont pas prêts matériellement, a ajouté Me Ouédraogo. Les avocats de la défense n’ont pas trouvé d’inconvénient à cette demande. Pour le parquet militaire, cette demande n’est rien d’autre que celle de 14 jours…

Lire la suite

Lutte contre le terrorisme : « Nos troupes ont repris du poil de la bête », Chérif Sy

« Nos troupes ont repris du poil de la bête », s’est réjoui jeudi, le ministre en charge de la Défense, Moumouna Chérif Sy, au moment où l’armée mène une vaste opération anti-terroriste, notamment à l’Est et au Centre-est. « Comme vous le savez, nos troupes ont repris du poil de la bête. Donc il faut pouvoir les organiser, pouvoir les doter conséquemment pour qu’ils mènent leur tâche à bien », a indiqué le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des anciens Combattants, Moumouna Cherif Sy. Dans le cadre de la lutte…

Lire la suite

Procès du putsch manqué de septembre 2015 au Burkina Faso : Le temps des boules puantes, des trafics d’influence et des règlements de comptes impitoyables

Plus d’un an après son démarrage, le procès du putsch manqué de septembre 2015 est plus proche de sa fin que de son début. Le Général Dienderé et ses co-accusés viennent de vivre l’étape de la présentation des preuves sonores et visuelles hissées comme pièces à condamnation pour leur rudesse confrontante, confondante et même déroutante. Qualifiées d’irréfragables par l’accusation, ces pièces ont été nettement et fermement dénoncées par la défense comme étant des altérations, des montages en manipulations incohérentes visant à tronquer la vérité des faits et à perpétrer  des…

Lire la suite

Aux impôts, le leitmotiv «25% de Fonds commun contre 25% de travail» en marche (média)

A la Direction générale des impôts, les contreperformances enregistrées au premier trimestre de l’année, seraient dues à la décision des agents d’exécuter 25% de leurs tâches pour protester contre le plafonnement de leur Fonds commun (primes) à 25% de leurs salaires annuels, informe Sidwaya. «Au premier trimestre de l’année 2019, les recettes de la Direction générale des impôts (DGI) s’élèvent à 178 milliards 218 millions 816 mille 354FCFA contre une prévision de 185 milliards 635 millions 889 mille FCFA, soit un taux de réalisation de 96%», lit-on dans le Sidwaya…

Lire la suite

Main-tendue à Roch Marc KABORE : Dans la tête de Blaise » l’Ivoirien »…

Est-ce trop tard ? Est-ce trop tôt? Ou n’est-ce qu’un non-evenement? Près d’une semaine après l’annonce de la réception par le Chef de l’État Burkinabè, d’une correspondance émanant de son prédécesseur et ex-patron. Blaise COMPAORÉ, exilé en Côte d’Ivoire, la polémique continue à enfler au Faso sur les motivations réelles de cette proposition d’aide qui intervient à un moment où la crise sécuritaire s’amplifie, alors que le régime en place à Ouagadougou , se mord la langue devant la stratégie de dédoublement des djihadistes. Depuis son arrivée en Côte d’Ivoire,en…

Lire la suite

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 avril 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 17 avril 2019, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 14 H 20 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communication orale, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger. I. DELIBERATIONS I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A…

Lire la suite