Province du Nahouri: 25 personnes formées pour la promotion de la bonne gouvernance

L’Association des Jeunes pour la promotion des Orphelins organise du 14 au 18 févier une session de formation des lanceurs d’alertes en suivi citoyen de la délivrance des services de santé et d’interpellation citoyenne. Cette formation qui concerne 25 personnes issues d’associations se déroule dans la salle des fêtes de la mairie de Pô. La cérémonie d’ouverture présidée par le haut-commissaire de la province du Nahouri représenté par le secrétaire général a connu la présence   du secrétaire général de la commune, du président d AJPO, d’un représentant du médecin chef…

Lire la suite

Bilan du Ministre Abdoul Karim Sango: Un an d’inertie, une gestion médiocre imbue d’arrogance et d’irresponsabilités sans impacts selon la CORA/BF

Peuple du Burkina Faso, Très chers patriotes, Il ya de cela trois ans que la CORA/BF attirait l’attention des politiques sur la qualité mentale des hommes à nommer dans des postes des responsabilités comme les ministères et les institutions. Elle faisait cas aussi d’infestation du Burkina Faso par des complexés, qui sapaient le processus de développement de notre pays. Peuple du Burkina Faso, Très chers patriotes, La dynamique enclenchée par la CORA/BF dans le désenclavement des mentalités et le réchauffement de la fierté nationale a heurté la sensibilité des Burkinabè qui ont…

Lire la suite

Djibo : Un corps piégé fait deux morts et des blessés

Le corps d’un homme en tenue a été retrouvé ce jeudi 14 février à Djibo dans la province du Soum par des habitants qui ont alerté la police. Selon des sources sécuritaires, un médecin militaire appelé pour des constatations a été tué, de même qu’un ambulancier car le corps était piégé. L’explosion qui a aussi fait plusieurs blessés sérieux a créé la panique au sein de la population de Djibo qui a déserté les rues de la ville. Lefaso.net

Lire la suite

Lutte contre la poliomyélite: démarrage de l’initiative «Détection et Notification Auto Visuelle des PFA» (AVADAR) au Burkina Faso

Des progrès ont été réalisés ces dernières années dans l’Initiative de l’Eradication de la poliomyélite dans les pays du bloc de l’Afrique de l’Ouest. Mais il persiste encore des insuffisances dans la surveillance des paralysies flasques aiguës (PFA), notamment au niveau des districts d’accès difficile ou à sécurité compromise. Ces insuffisances ne rassurent pas de l’absence de circulation du poliovirus et risquent de retarder le processus de certification de l’éradication de la poliomyélite dans la région Africaine. C’est pourquoi, le groupe de Monitorage Indépendant (IMB) lors de sa réunion en août…

Lire la suite

Pascal Zaïda à propos du président Roch Kaboré : «S’il aime son peuple, qu’il démissionne ! »

Le Cadre d’Expression Démocratique(CED) a animé une conférence de presse ce mercredi 13 février 2019 à Ouagadougou. Plusieurs points sur la situation de la nation ont été abordés. Les premiers responsables du CED, ont au cours de leur déclaration, demandé la démission du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Pascal Zaïda, le coordonnateur national du CED a relevé un certain nombre de griefs concernant la présidence de Roch. Il notamment parlé de la question sécuritaire et de l’unité nationale. Le CED est revenu sur le drame de Yigou et…

Lire la suite

Lutte contre le terrorisme : les primes versées aux FDS déployés sur le théâtre des opérations se fait dans les délais (armée)

Le chef d’état-major général des armées, le général de brigade Moïse Miningou a rassuré dans un communiqué publié mercredi que les primes versées aux militaires en opération de sécurisation du territoire national se fait à temps. « Contrairement aux informations qui circulent dans certains médias et réseaux sociaux faisant état de ce que les soldats en opération de sécurisation du territoire national ne bénéficient pas à temps de la totalité de leurs primes, le chef d’état-major général des armées tient à rassurer l’opinion de l’effectivité de paiement dans les délais…

Lire la suite

Procès putsch de 2015 : l’armée de l’air a appuyé le putsch(général Diendéré)

Chef d’état-major adjoint au moment des faits, le colonel Naba Théodore Palé qui comparait en tant que témoin, a martelé mercredi à la barre que l’état-major général des armées n’a pas soutenu le coup d’Etat. Le général Diendéré, l’un des deux généraux présumés cerveaux du coup ne cesse pourtant de dire le contraire. Le général Diendéré a expliqué à la barre que si l’armée de l’air a pu mettre à sa disposition l’hélicoptère pour aller chercher le matériel de maintien de l’ordre à la frontière, si toute la hiérarchie militaire…

Lire la suite

« Après la justice, nous sommes capables de dire : ‘‘Blaise Compaoré est notre frère’’ » (Pascal Sankara, frère de Thomas Sankara)

Après un long séjour aux Etats-Unis, Pascal Sankara est de retour au bercail depuis quelques semaines. Cet ancien cadre de l’Imprimerie nationale a quitté le Burkina depuis les années 2000, dans un « exil volontaire », pour fuir le « choc psychologique » lié au contexte sociopolitique d’alors. Pourquoi enfin ce retour ? Dans quel état d’esprit se trouve la famille ? Comment envisage-t-elle le pardon et la réconciliation ? Autant de questions auxquelles Pascal Sankara, l’aîné de la fratrie, a répondu sans détours dans cet entretien qu’il nous a accordé au domicile familial, à Paspanga. Lefaso.net :…

Lire la suite

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 13 février 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 13 février 2019, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 13 H 15 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger. I. DELIBERATIONS I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE …

Lire la suite

Burkina: que devient le projet de délocalisation des sessions du Conseil des ministres?

Le gouvernement burkinabè a décidé le 2 mai 2018 au cours d’une session du Conseil des ministres de délocaliser les sessions du Conseil des ministres dans les régions. Selon le ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, ce projet visait à « faire en sorte que d’ici à 2020, les différents ministres et le président du Faso puissent s’entretenir avec les populations, de mettre le doigt sur leurs attentes et leur montrer les réalisations faites au titre des promesses gouvernementales». Mais voilà…

Lire la suite