Mali : Terrorisme: Amadou Kouffa appelle ses combattants à épargner les civils

Dans un message audio, le prédicateur radical, Amadou Kouffa, chef de la branche du Centre du groupe terroriste JNIM a réagi par rapport aux dernières attaques au Centre du Mali et dans d’autres pays du Sahel, notamment le Niger. Annoncé pour mort par les armées française et malienne, le fondateur du front pour la libération du Macina, Amadou Kouffa, avait fait une réapparition remarquée dans une interview vidéo diffusée par France 24, fin février. Après les récentes attaques meurtrières, le chef de la katiba du Centre du JNIM est de…

Lire la suite

Burkina Faso – Insécurité: Sauve qui peut, une marée humaine vers Djibo

A pieds, avec des charrettes et autres, c’est une marée humaine qui se dirige actuellement vers  Djibo suite aux attaques terroristes dans les localités environnantes. Le service de l’action social semble débordé avec l’arrivée de milliers de déplacés.  Ceux qui ont pu partir avec quelques chèvres seraient entrain de les brader dans les rues de la ville pour s’offrir de quoi manger. Quant aux animaux,plusieurs n’ont pas pu survire à cette pénible course du sauve qui peut. Le témoignage de Sidiki Tamboura  » Pour tout celui qui a un coeur, d’hier…

Lire la suite

Quand le terrorisme est un business lucratif…

Au Burkina Faso comme dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, les groupes terroristes bénéficient de connexions, de  facilités, de circuits financiers formels et informels leur permettant de  prospérer dans leur logique destructrice.  Une véritable « économie de la terreur » se développe. Les Etats se révèlent parfois  glauques et impuissants  face à des nébuleuses qui ne cessent  de développer  leur ingénierie du crime. Le financement du terrorisme est  aujourd’hui, une préoccupation majeure pour le Burkina Faso et les pays du Sahel. C’est un véritable serpent de mer. Comment stopper la…

Lire la suite

« Ils ont vérifié les identités puis tiré »: le témoignage d’un rescapé de la dernière tuerie au Mali

Les assaillants les accusaient d’avoir collaboré avec l’armée malienne, ils les ont « identifiés », « mis à part » puis ils les ont « tués devant nous »: agent de sécurité à Bamako, Abdoulaye Goro, rescapé de la dernière tuerie qui a visé deux villages dogons du centre du Mali témoigne. Les villages de Gangafani et de Yoro, près de la frontière burkinabè, ont été frappés lundi soir par des attaques qui ont fait 38 morts et de nombreux blessés, selon un bilan officiel provisoire du gouvernement. Abdoulaye Goro, se rendait ce jour-là en camion…

Lire la suite

Village de Belehede, commune de Tongomayel : 17 morts dans une attaque attribuée à des terroristes

17 personnes ont trouvé la mort au cours d’une attaque attribuée à des groupes armés terroristes selon un communiqué du ministre de la défense. Les exactions contre les populations civiles ont eu lieu dans la nuit du 18 au 19 juin 2019. Selon le communiqué, une opération de ratissage et de sécurisation de la zone a été enclenchée. lefaso.net

Lire la suite

Burkina Faso – Insécurité : Des déplacés de Tongomayel se réfugient à Manga

Une cinquantaine de personnes ayant fui les attaques terroristes à Tongomayel dans la province du Soum (Nord), est arrivée dans la nuit du 16 au 17 juin  2019 à Kaïbo, dans la commune rurale de Bindé, province du Zoundwéogo (Centre-sud), a constaté l’AIB. Après avoir subi des exactions et des menaces de morts de la part de groupes terroristes à Tongomayel dans la province du Soum, 54 personnes issues d‘une même famille ont pris le chemin de la région du Centre-sud pour y trouver refuge. C’est à Kaïbo dans la…

Lire la suite

Burkina: de 2015 à 2019, 283 attaques terroristes ont fait 524 morts (bilan officiel)

Selon un dernier bilan officiel du ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants, du 4 avril 2015 au 16 juin 2019, le Burkina Faso a subi 283 attaques terroristes qui ont fait 524 morts et 308 blessés. De janvier 2019 à ce jour, le pays a enregistré 97 attaques terroristes dont 26 ont ciblé les Forces de Défense de Sécurité (FDS) et 71 autres contre les civils. Ces 97 agressions ont fait 234 morts et 35 du côté des FDS et 199 civils. Le nombre de blessés se…

Lire la suite

Mali: une vingtaine de djihadistes «neutralisés»

Une opération conjointe de l’armée malienne et de la force française antidjihadiste Barkhane, dans le nord-est du Mali, a permis la «neutralisation» d’une vingtaine de djihadistes, ont annoncé samedi soir les forces armées maliennes. Les affrontements ont eu lieu à Akabar. Un groupe de djihadistes, qui se fait appeler «Etat islamique dans le grand Sahara» (EIGS) est actif essentiellement dans la région de Ménaka, où a lieu l’opération, et de l’autre côté de la frontière avec le Niger. Il a notamment revendiqué l’attaque de Tongo Tongo, en octobre 2017 au…

Lire la suite

Qui sont ces terroristes qui endeuillent l’Afrique de l’Ouest? Décryptage en vidéo du Commissaire HIEN Lazare

La régularité des attaques terroristes de ces dernières années en Afrique de l’Ouest donne de réfléchir sur la nature du phénomène, et surtout sur la capacité des états à apporter une réponse solide à ce problème de sécurité transnational. Quelles stratégies des états pour enrayer la menace djihadiste dans la sous-région? Eléments de réponse avec le Commissaire HIEN Lazare, spécialiste des questions sécuritaires en Afrique de l’Ouest. netafrique.net

Lire la suite

Otapuanu et Doofu : Les boys font proprement le job…

Depuis 2016, le Burkina Faso est dans l‘œil du cyclone des terroristes. L’hydre terroriste tisse progressivement sa toile. Les attaques ne sont plus confinées à la partie septentrionale du pays. Les différentes régions sont touchées d’une façon ou d’une autre. Mais loin de céder à la fatalité, les Burkinabè ont décidé de faire face au terrorisme avec honneur et dignité.Dans ce registre, il faut saluer comme cela se doit les opérations OTAPUANU à l’Est et DOOFU au Nord à travers lesquelles les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) mettent…

Lire la suite