Tribune l « La lutte contre le terrorisme n’est pas à dissocier de la quête de l’électricité » (AMIRE)

Ceci est une déclaration de l’Association Les Amis de la République (AMIRE) sur la situation sécuritaire au Burkina Faso. Le Burkina Faso a subi le 14 novembre 2021 une attaque à Inata, perpétrée par des hommes armés non identifiées (HANI) et dont une vidéo est publiée par le JNIM D’Iyag Ag-Ghali. Cette attaque barbare intervient après celles de Toéni et de celle de l’axe Dori-Essakane. Les Amis de la République (AMIRE) présente ses condoléances aux familles éplorées et à tout le Burkina Faso et dénonce du même coup les conditions…

Read More

Province du Mouhoun : Des assaillants emportent deux motos à Débé et Soukouy

Des individus non identifiés ont visité les villages de Débé et de Soukouy à une dizaine de kilomètres de Dédougou, dans la nuit du mardi 30 novembre au mercredi 1er décembre 2021. Selon une source locale jointe au téléphone, les assaillants, au nombre de six ou huit, ont d’abord visité le village de Débé où ils ont retiré la motocyclette du conseiller municipal. Après leur forfait, ils ont pris la direction du village de Soukouy aux environs de minuit, où ils ont également emporté la mobylette du conseil municipal. Ce…

Read More

Tribune l Le choix de la Russie pour diversifier les partenaires dans la lutte contre le terrorisme

Ceci est une tribune du Président de l’association Œil d’Afrik, Larba Israël LOMPO, sur la situation sécuritaire intitulée « Burkina Faso : le choix de la Russie pour diversifier les partenaires dans la lutte contre le terrorisme, le Ministre de la Défense, Jean Claude BOUDA avait-il eu raison trop tôt ? ».   En Novembre 2019, nous dénoncions le blocage par la France de la livraison de deux hélicoptères Mi-171Sh. Un dossier que nous avions choisi de suivre depuis l’annonce d’achat de ces Mi-171 en Russie. Il en était suivi de tentative de démentis par…

Read More

Attaque d’Inata : Le rapport de l’enquête remis au Président du Faso

L’Inspection générale des forces armées nationales, pilotée par le Colonel-Major Wendwaoga Kéré, a produit le rapport de l’enquête sur l’attaque d’Inata. Le Chef de l’Etat, Roch Kaboré, a reçu le document des mains du ministre de la Défense Aimé Barthélemy Simporé ce mardi 30 novembre 2021 au Palais de Kosyam. Mobilisée à cet effet à la Présidence du Faso pour en savoir sur le contenu dudit rapport, la presse n’en saura pas plus. Selon la présidence du Faso, le chef de l’ État en prendra connaissance, pour en tirer toutes…

Read More

Insécurité au Burkina : Des bases terroristes détruites par les soldats de l’Opération Koudanlgou IV

L’opération « Koudanlgou IV », qui a regroupé des forces armées du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo, a permis de détruire plusieurs bases terroristes. Ces bases étaient situées à la frontière entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. Aux frontières avec le Ghana et le Togo, ce sont des membres de groupes criminels organisés qui ont été arrêtés et des produits prohibés saisis. Selon le point fait par les Forces armées, des individus suspects ont également été appréhendés par les militaires prenant part à l’opération.…

Read More

Insécurité au Burkina : « Désormais, il y aura une grande communication avec nos troupes », promet le ministre de la défense

Le ministre de la défense nationale et des anciens combattants, le général Aimé Barthélémy Simporé, a rendu hommage aux gendarmes, au cours d’une visite à l’état-major de la gendarmerie nationale, ce mardi 30 novembre 2021. Témoigner sa compassion et rendre hommage aux hommes tombés au front. C’était la mission du ministre de la défense nationale et des anciens combattants, le général Aimé Barthélémy Simporé, ce mardi 30 novembre 2021 quand il s’est rendu à l’état-major de la gendarmerie nationale puis au camp Paspanga. « C’est aussi une occasion de remobiliser la…

Read More

Syndicat des avocats du Burkina Faso : « L’hydre terroriste et le sacrifice des droits fondamentaux ! »

Ceci est une déclaration du Syndicat des avocats du Burkina Faso (SYNAF) sur la situation nationale. Des attaques barbares menées par des individus sans foi ni loi, endeuillent le peuple burkinabè depuis 2015. Elles se sont multipliées et intensifiées ces dernières semaines et plongent la nation tout entière dans une douleur insondable. En effet : Le 12 novembre 2021, une équipe du Groupement des Compagnies Républicaines de Sécurité a été la cible d’une attaque terroriste sur l’axe Dori-Essakane, entrainant la mort de sept (07) policiers et occasionnant cinq (05) blessés. Dans…

Read More

Burkina: les terroristes qui tuent sur le territoire sont «en majorité des Burkinabè»

Général de brigade Barthélemy Simporé, ministre en charge de la Défense nationale et des Anciens combattants

Les terroristes qui tuent les éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) et les vaillantes populations sur le territoire burkinabè sont « en majorité des Burkinabè qui se sont enrôlés dans les groupes terroristes les plus connus dans la zone sahélo-saharienne », a révélé le vendredi, le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, le général de brigade, Aimé Barthélémy Simporé, face aux députés. Les ministres en charge de la Défense et de la Sécurité étaient attendus le vendredi pour répondre aux questions des députés, à…

Read More

Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale

A l’Assemblée nationale, la plénière consacrée à la situation sécuritaire se déroule avec les neuf questions adressées par les six groupes parlementaires au gouvernement. Ensuite, la réponse du gouvernement (représenté par le ministre de la défense) à cette première vague de questions ouvrira la voie aux débats. A ce niveau, les députés, à travers leurs groupes parlementaires, échangent avec les ministres de la défense et de la sécurité par des relances, des commentaires et suggestions. La réponse du gouvernement à cette deuxième vague marquera la fin de cette séance plénière.…

Read More

Lutte contre le terrorisme : « Que chaque corps soit à sa place » (Luc Adolphe Tiao)

Il a été le dernier chef du gouvernement du Président Blaise Compaoré. Dr Beyon Luc Adolphe Tiao n’est plus à présenter. Après avoir quitté le navire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) en septembre 2021, il a créé son propre parti dénommé « Rassemblement patriotique pour le développement » (RPD) qu’il a présenté à l’opinion publique le 7 novembre 2021. Dans cette interview sur Burkina24, le président du RPD répond aux questions de Burkina24 sur les raisons qui ont conduit à la création de ce parti, sa…

Read More