Crise humanitaire: Le Ghana fait un don de 200 000 dollars US au Burkina Faso

Selon le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, le ministère des Affaires étrangères a informé le conseil que la république du Ghana, à travers son chef de l’Etat, a décidé de faire un don de 200 000 dollars US soit environ cent dix millions (110 000 000) de F CFA au Burkina Faso pour soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire née des attaques terroristes. Rémis Dandjinou a indiqué que le conseil a salué cet esprit panafricain de solidarité et remercie le président…

Read More

Expansion et usage des TIC au Burkina : Voici les résultats d’une étude réalisée en 2018

En collaboration avec Lefaso.net et OBAAS Consulting, l’Institut supérieur de la communication et du multimédia (ISCOM) a mené en 2018 une étude sur l’expansion et les usages des Technologies de l’information et de la communication au Burkina Faso. Nous vous proposons les principaux résultats de cette étude qui a concerné aussi bien les usagers que les entreprises. La démarche méthodologique de l’ISCOM s’est fondée sur trois principaux outils à savoir l’exploitation documentaire, les entretiens avec les personnes ressources notamment les directeurs des services informatiques et les chefs d’entreprise, et les…

Read More

Mali: le chef jihadiste Amadou Koufa prêt à négocier avec une milice dogon

Au Mali, Amadou Koufa, leader peul de la coalition de groupes jihadistes GSIM [Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans], a diffusé un nouveau message vocal sur les réseaux sociaux dans lequel il évoque un possible accord de cessez-le-feu avec la milice dogon Dana Ambassagou. Dans un message audio sur l’application WhatsApp, le chef jihadiste peul Amadou Koufa évoque pour la première fois un possible cessez-le-feu entre la katiba Macina, qu’il dirige, et la milice dogon Dan Na Ambassagou. Tout en mettant en garde ce groupe d’autodéfense. « Les…

Read More

Embuscade mortelle au Niger: Washington promet des récompenses pour arrêter le chef djihadiste

Deux ans après l’embuscade jihadiste au Niger qui a coûté la vie à quatre soldats américains et quatre Nigériens, les Etats-Unis ont promis vendredi des récompenses pouvant atteindre cinq millions de dollars en échange d’informations pour localiser le chef local du groupe Etat islamique. Le 4 octobre 2017, une patrouille conjointe de onze soldats des forces spéciales américaines et 30 soldats nigériens avait été attaquée par des combattants affiliés à l’Etat islamique dans le Grand Sahara (EIGS) équipés d’armes automatiques, de grenades et de mitrailleuses à proximité du village de…

Read More

Conférence internationale sur le constitutionnalisme pour la consolidation de la démocratie en Afrique : Les participants plaident pour le respect de limitation des mandats présidentiels

La Conférence internationale sur le constitutionnalisme pour la consolidation de la démocratie en Afrique, tenu à Niamey, au Niger, du 2 au 4 octobre 2019, à l’invitation du NDI et de ses partenaires, pour examiner le constitutionnalisme, la consolidation de la démocratie et le transfert pacifique du pouvoir exécutif sur le continent, a abouti à une déclaration finale. Cette rencontre au cours de laquelle la consolidation de la démocratie était au centre des échanges a été marquée par une déclaration dite Déclaration de Niamey. Les participants, dont des anciens chefs…

Read More

Mali : au moins 25 soldats maliens, 15 jihadistes tués lors d’intenses combats

Au moins 25 soldats maliens ont été tués lors d’intenses combats lundi et mardi pour le contrôle de deux camps militaires attaqués dans le centre du pays en guerre par les jihadistes qui ont eux-mêmes perdu 15 hommes, a indiqué le gouvernement malien. Il s’agit d’un des coups les plus durs essuyés depuis des mois par l’armée malienne mais aussi pour la force créée par les pays du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Burkina Faso, Tchad et Niger), dont relève l’un des bataillons maliens attaqués lundi. Une soixantaine de soldats maliens…

Read More

Zimbabwe : le président appelle la population à la patience pour relancer l’économie

Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a appelé mardi ses compatriotes à la “patience” pour relancer l‘économie exsangue de son pays, se disant “conscient des souffrances” imposées par la crise à une large part de sa population. “Je suis conscient des souffrances des personnes pauvres et marginalisées”, a assuré le chef de l’Etat lors de son discours annuel à la nation devant le parlement à Harare. “Relancer l‘économie nécessite du temps, de la patience (….) et de la persévérance”, a-t-il plaidé, assurant que les réformes engagées “commencent à porter leurs fruits”.…

Read More

Burundi : le chef de l’Etat reçoit en audience son épouse, et déclenche les railleries d’Internet

Les réseaux sociaux burundais se régalent d’une audience de Pierre Nkurunziza qui s’est déroulée le lundi 30 septembre. Le chef de l’Etat recevait dans le cadre d’une cérémonie officielle son épouse Denise, venue lui présenter des prix qu’elle a reçus lors de l’Assemblée générale des Nations Unies. Le président burundais Pierre Nkurunziza assis dans le salon feutré du palais présidentiel Ntare Rushatsi, avec pour hôte, son épouse Denise Nkurunziza. La scène, survenue le lundi 30 septembre est devenue l’objet de moqueries sur les réseaux sociaux, où le couple présidentiel est…

Read More

RDC : 55 personnes condamnées à perpétuité en Ituri pour des massacres en 2017-2018

Cinquante-cinq personnes accusées de massacres de civils en Ituri entre 2017 et 2018 ont été condamnées à perpétuité samedi par un tribunal militaire dans cette région du nord-est de la République démocratique du Congo, a annoncé l’armée congolaise dimanche. Le tribunal militaire de garnison de Bunia a “condamné hier (samedi) à perpétuité 55 personnes, dont un militaire, un policier et un agent de l’Agence nationale de renseignements (ANR) complices des miliciens”, a déclaré à l’AFP le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée dans la région. Ils ont été “reconnus coupables…

Read More

Cameroun : ouverture du dialogue national sur la crise anglophone

Le grand dialogue national lancé par le président camerounais Paul Biya doit s’ouvrir lundi à Yaoundé avec pour objectif la résolution du conflit meurtrier qui déchire l’Ouest anglophone, mais ses chances d’aboutir sont amoindries par l’absence des principaux leaders séparatistes. Ce dialogue, présidé à Yaoundé du 30 septembre au 4 octobre par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, a pour ambition de mettre un terme à la crise qui sévit dans les deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, où vit la plus grande partie de la minorité anglophone du…

Read More