Terrorisme : Le Bénin, le Ghana et le Togo alertés sur la présence des djihadistes sur leurs territoires

Le 16 avril 2019, nos confrères de Jeune Afrique mentionnaient dans un article la présence des djihadistes au Bénin, au Togo et au Ghana. Selon, Jeune Afrique, « les services de renseignements burkinabè, se basant sur des écoutes téléphoniques, ont alerté les pays voisins sur le fait que plusieurs djihadistes ont quitté l’Est du pays pour se réfugier au Bénin, au Togo et au Ghana ». Une alerte qui pourrait se vérifier dans les faits, quitte pour les autorités des trois voisins du Burkina Faso de se « lever tôt ». Le Burkina Faso…

Lire la suite

Affaire Société Abdoul Services- International Business Bank (IB bank) : Une crise de confiance entre un débiteur et sa banque

Dans le communiqué de presse ci-après, International Business Bank livre sa version des faits dans le contentieux qui l’oppose à la société immobilière Abdoul Service International. Cette dernière, rappelons-le, avait fait des déclarations samedi dernier et parues dans nos colonnes mettant en cause la banque. Une crise de confiance entre un débiteur et sa banque Ce qui aurait dû être considéré comme une banale histoire relationnelle entre une banque et son client, est en train de donner malheureusement lieu à des insinuations mensongères à travers une manipulation honteuse d’une partie…

Lire la suite

L’Italien et la Canadienne enlevés au Burkina sont vivants, selon Rémi Dandjinnou

L’italien Luca Tacchetto et son amie canadienne sont portés disparus depuis le 15 décembre dernier au Burkina Faso, tandis que le missionnaire Pier Luigi Macalli a lui été enlevé le 17 septembre dans le sud-ouest du Niger par huit hommes à moto. Dans une interview accordée à la RAI, chaîne italienne vendredi 12 avril, le porte-parole du gouvernement burkinabè Rémi Dandjinnou s’est voulu rassurant. Dans cette interview, diffusée par la RAI, on apprend que Luca Tacchetto et son amie canadienne ont bien été enlevés il y a quatre mois et conduits hors…

Lire la suite

Situation de crise au Burkina : La vérité que les « illuminés » cachent à Roch…

Quand il s’agit de clouer au pilori l’ex-président, la trompette des  » illuminés » du Faso retentit très fort. Pour justifier les errements d’un système en voie d’extinction, on a longtemps cru bon d’attiser la flamme de la stigmatisation, en indexant tout d’abord,  » le beau Blaise  », puis, en assimilant une partie du peuple à des suppôts du terrorisme. Gouverner, c’est un art, une philosophie, une intelligence qui ne s’accommode pas des émotions épidermiques et des hésitations puériles. Près de quatre ans après sa prise de pouvoir, le candidat du…

Lire la suite

Compte rendu du Conseil des ministres du Vendredi 12 avril 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le vendredi 12 avril 2019, en séance ordinaire, de 10 H 30 mn à 16 H 20 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger. I. DELIBERATIONS I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A…

Lire la suite

Grève des agents du MINEFID : « Des prétextes aussi fallacieux que farfelus », s’insurge Simon Compaoré

Le Mouvement du peuple pour le progrès était face à la presse ce 11 avril 2019 à son siège. Le président par intérim, Simon Compaoré, et ses camarades ont donné la lecture du parti au pouvoir sur la situation nationale. Sur les violences communautaires à répétitions qualifiées de terrorisme social, le parti a interpellé le gouvernement à traquer les auteurs. Le ton a été amer envers les agents du ministère en charge des Finances qui, selon les conférenciers, sont dans une logique de sabotage et d’asphyxie de l’économie nationale. Le…

Lire la suite

Gestion de la Transition au Burkina : Me Hermann Yaméogo veut attaquer l’État en justice

Me Hermann Yaméogo, président de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD), a tenu ce jeudi 11 avril 2019 une causerie de presse sur la gestion de la Transition (2014-2015) au Burkina Il s’est agi essentiellement de « l’accord occulte annexé à la charte de la Transition et le processus de délitement de l’État ». Selon Me Hermann Yaméogo, si ce faux accord n’avait pas eu lieu, le Burkina allait éviter entre autres :  L’exclusion avec la loi Chérif Sy ;  Les différentes révoltes au RSP ;  Le putsch du 16 septembre 2015 ;…

Lire la suite

Procès du putsch du CND : L’accusé piégé par une tablette nie toujours les faits

Le témoignage des victimes du putsch du CND se poursuit, ce mercredi 10 avril 2019 au tribunal militaire de Ouagadougou. Nacoulma Jean Firmin, attaché de santé, a relaté sa mésaventure qui date du 20 septembre 2015, alors qu’il tentait d’échapper au RSP. L’attaché de santé, Nacoulma Jean Firmin a été roué de coups, le 20 septembre 2019, alors qu’il tentait d’échapper au RSP, dans les environs de l’hôtel Laïco. Son bourreau, un soldat cagoulé armé d’une cordelette est reparti avec ses téléphones et sa tablette. Mais grâce à un système…

Lire la suite

Procès du putsch : Ce fonctionnaire de police secouru par le colonel-major Boureima Kiéré

Ouvert la veille, le passage à la barre des victimes du putsch de septembre 2015 s’est poursuivi ce mardi, 10 avril2019. Parmi les récits, on retient celui de ce fonctionnaire de Police, M. Y. Cet homme de tenue était, à l’époque des actes, de service au domicile de feu Dr Salifou Diallo (à l’époque, 1er Vice-président chargé de l’orientation politique du MPP). M. Y s’est constitué partie civile car, « victime de voie de fait, de coups et blessures volontaires », selon ses propos. De sa narration des circonstances de ce qui lui est…

Lire la suite

Crise humanitaire au Burkina Faso: Les déplacés de guerre comprennent mieux le sens du mot » réconciliation » face à la démission de l’état

Regardez les! Regardez cette déferlante humaine contrainte de fuir leurs différentes régions du fait de la résurgence des attaques armées dans les régions du Nord, du Sahel et du Centre-Nord. Plus de 136.000 Burkinabè, réfugiés dans leur propre pays…Et ces chiffres qui émanent du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), ne concernent en rien le drame de l’année dernière où les violences avaient àlors précipité des milliers de familles entières sur le chemin de l’exode. C’était donc cela qu’on recherchait, en annonçant, tambour battant, la…

Lire la suite