Lutte contre la poliomyélite: démarrage de l’initiative «Détection et Notification Auto Visuelle des PFA» (AVADAR) au Burkina Faso

Des progrès ont été réalisés ces dernières années dans l’Initiative de l’Eradication de la poliomyélite dans les pays du bloc de l’Afrique de l’Ouest. Mais il persiste encore des insuffisances dans la surveillance des paralysies flasques aiguës (PFA), notamment au niveau des districts d’accès difficile ou à sécurité compromise. Ces insuffisances ne rassurent pas de l’absence de circulation du poliovirus et risquent de retarder le processus de certification de l’éradication de la poliomyélite dans la région Africaine. C’est pourquoi, le groupe de Monitorage Indépendant (IMB) lors de sa réunion en août…

Lire la suite

Élections au Nigeria : le convoi d’un gouverneur attaqué par Boko Haram (sources sécuritaires)

Le convoi militaire du gouverneur de l’Etat du Borno, dans le nord-est du Nigeria a été attaqué par des combattants du groupe jihadiste Boko Haram, faisant quatre morts dont deux soldats, quelques jours avant les élections générales, a-t-on appris mercredi de sources sécuritaires. “Nous avons été la cible d’une lourde attaque menée par Boko Haram, aux alentours de 18h30 (17h30 GMT)” mardi soir, a rapporté un milicien qui combat aux côtés de l’armée nigériane. “Le gouverneur (de l’Etat du Borno) était déjà passé, quand ils ont tiré sur les voitures en…

Lire la suite

Lutte contre le terrorisme : les primes versées aux FDS déployés sur le théâtre des opérations se fait dans les délais (armée)

Le chef d’état-major général des armées, le général de brigade Moïse Miningou a rassuré dans un communiqué publié mercredi que les primes versées aux militaires en opération de sécurisation du territoire national se fait à temps. « Contrairement aux informations qui circulent dans certains médias et réseaux sociaux faisant état de ce que les soldats en opération de sécurisation du territoire national ne bénéficient pas à temps de la totalité de leurs primes, le chef d’état-major général des armées tient à rassurer l’opinion de l’effectivité de paiement dans les délais…

Lire la suite

Procès putsch de 2015 : l’armée de l’air a appuyé le putsch(général Diendéré)

Chef d’état-major adjoint au moment des faits, le colonel Naba Théodore Palé qui comparait en tant que témoin, a martelé mercredi à la barre que l’état-major général des armées n’a pas soutenu le coup d’Etat. Le général Diendéré, l’un des deux généraux présumés cerveaux du coup ne cesse pourtant de dire le contraire. Le général Diendéré a expliqué à la barre que si l’armée de l’air a pu mettre à sa disposition l’hélicoptère pour aller chercher le matériel de maintien de l’ordre à la frontière, si toute la hiérarchie militaire…

Lire la suite

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 13 février 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 13 février 2019, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 13 H 15 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger. I. DELIBERATIONS I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE …

Lire la suite

Sénégal : débat inédit entre les candidats à la présidentielle… sans Macky Sall

Pour la première fois dans l’histoire électorale du Sénégal, les candidats d’une élection présidentielle se retrouveront sur un même plateau pour confronter les différents axes majeurs de leurs programmes de campagne. L’initiative partie des réseaux sociaux, prendra forme le jeudi 21 février en simultané sur une chaîne de télévision, une radio et un site internet. Mais ce sera sans le président sortant Macky Sall. Jeudi 21 février, tous les regards au Sénégal seront probablement braqués sur la chaîne de télévision 2STV, la station FM IRadio et le site web Seneweb.…

Lire la suite

Attaques contre la communauté Peuhl, le danger guette !

Après les tueries de Yirgou à propos desquelles le gouvernement et le Comité contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC) donnent des chiffres différents (49 victimes pour le premier et 210 pour le second); ce fut le tour de Kain, de Banh et de Bamboro où ce sont les forces de défense et de sécurité qu’on accuse, après leur propre communiqué d’avoir «neutralisé» 146 présumés terroristes. Que certains, sur les réseaux sociaux n’ont pas manqué d’assimiler tout de suite à des membres de la communauté peuhl. Alors qu’on n’a…

Lire la suite

Procès du putsch manqué: le «vendredi noir» du retraité Yao

Seydou Yao, 62 ans, retraité de son état, a raconté ce mardi 12 février 2019, en tant que témoin, à la barre du tribunal militaire qui juge le procès du putsch manqué de septembre 2015, le calvaire que des éléments de l’ex-Régiment de la sécurité présidentielle (RSP) lui aurait fait vivre le 18 septembre, jour qu’il a qualifié de «vendredi noir». Le technicien en télécommunication, ancien employé de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), a soutenu la thèse du parquet qui avance que des éléments de l’ex-corps d’élite burkinabè…

Lire la suite

Procès putsch de 2015: « Je n’ai en aucun moment eu le sentiment de soutenir le putsch » (capitaine Cuthbert Somda)

Le capitaine Cuthbert Somda, pilote de l’hélicoptère qui est allé chercher du matériel de maintien d’ordre à Niangoloko ,située à une vingtaine de km de la frontière ivoirienne dit qu’il n’a en aucun moment eu le sentiment de soutenir le putsch. Le témoin raconte que jusqu’à ce qu’il décolle de la base aérienne, il ne connaissait ni la destination de la mission, ni ce qu’il devait aller prendre. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il devait exécuter une mission de la présidence qui lui a été notifiée par son supérieur hiérarchique,…

Lire la suite

Procès du putsch du CND : Le détecteur de la radio « Résistance » à la barre

Journée marathon pour le Tribunal militaire ce mardi 12 février 2019. Trois témoins se sont succédé à la barre pour dire ce qu’ils ont vu et entendu durant les évènements du 16 septembre 2015 et jours suivants. Il s’agit de l’ancien président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), Maturin Bako, du technicien supérieur en télécommunications, Seydou Yao et du capitaine Cuthbert Somda de l’armée de l’air. L’audition du témoin Maturin Bako, président de l’ARCEP au moment des faits, s’est poursuivie ce mardi 12 février 2019.…

Lire la suite