Burkina Faso : L’UPC est très inquiète de la situation nationale

Les membres du Secrétariat Exécutif National de l’Union pour le Progrès et le Changement (SEN/UPC) ont tenu leur première session ordinaire de l’année le vendredi 12 avril 2019 à Ouagadougou. Sous la  présidence du Président du Bureau Exécutif National, Président du Parti, les membres ont principalement échangé autour de la situation nationale et de la vie du Parti. Au titre de la situation nationale, les membres du SEN ont constaté la dégradation continue de la quiétude sociale, en dépit du changement de gouvernement. En effet, les agressions terroristes se poursuivent,…

Lire la suite

Procès du putsch du CND : Les plaidoiries renvoyées au 23 avril prochain

Prévues pour ce jeudi, les plaidoiries du procès du putsch du CND ont été renvoyées au mardi 23 avril prochain à la demande des avocats de la partie civile. « Nous sommes dans l’incapacité de défendre nos clients aujourd’hui », a déclaré Me Souleymane Ouédraogo qui s’exprimait au nom des avocats de la partie civile. Les avocats ne sont pas prêts matériellement, a ajouté Me Ouédraogo. Les avocats de la défense n’ont pas trouvé d’inconvénient à cette demande. Pour le parquet militaire, cette demande n’est rien d’autre que celle de 14 jours…

Lire la suite

Lutte contre le terrorisme : « Nos troupes ont repris du poil de la bête », Chérif Sy

« Nos troupes ont repris du poil de la bête », s’est réjoui jeudi, le ministre en charge de la Défense, Moumouna Chérif Sy, au moment où l’armée mène une vaste opération anti-terroriste, notamment à l’Est et au Centre-est. « Comme vous le savez, nos troupes ont repris du poil de la bête. Donc il faut pouvoir les organiser, pouvoir les doter conséquemment pour qu’ils mènent leur tâche à bien », a indiqué le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des anciens Combattants, Moumouna Cherif Sy. Dans le cadre de la lutte…

Lire la suite

Procès du putsch manqué de septembre 2015 au Burkina Faso : Le temps des boules puantes, des trafics d’influence et des règlements de comptes impitoyables

Plus d’un an après son démarrage, le procès du putsch manqué de septembre 2015 est plus proche de sa fin que de son début. Le Général Dienderé et ses co-accusés viennent de vivre l’étape de la présentation des preuves sonores et visuelles hissées comme pièces à condamnation pour leur rudesse confrontante, confondante et même déroutante. Qualifiées d’irréfragables par l’accusation, ces pièces ont été nettement et fermement dénoncées par la défense comme étant des altérations, des montages en manipulations incohérentes visant à tronquer la vérité des faits et à perpétrer  des…

Lire la suite

Aux impôts, le leitmotiv «25% de Fonds commun contre 25% de travail» en marche (média)

A la Direction générale des impôts, les contreperformances enregistrées au premier trimestre de l’année, seraient dues à la décision des agents d’exécuter 25% de leurs tâches pour protester contre le plafonnement de leur Fonds commun (primes) à 25% de leurs salaires annuels, informe Sidwaya. «Au premier trimestre de l’année 2019, les recettes de la Direction générale des impôts (DGI) s’élèvent à 178 milliards 218 millions 816 mille 354FCFA contre une prévision de 185 milliards 635 millions 889 mille FCFA, soit un taux de réalisation de 96%», lit-on dans le Sidwaya…

Lire la suite

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 avril 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 17 avril 2019, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 14 H 20 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communication orale, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger. I. DELIBERATIONS I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A…

Lire la suite

Grève du SYNTHSA : Des mesures prises pour assurer les services vitaux

Le mot d’ordre de grève du Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTHSA) a pris effet ce 17 avril 2019 dans les établissements sanitaires publics du Burkina Faso. Et si l’heure est à l’arrêt de travail, un dispositif de fonctionnalité des services vitaux est mis en place, des centres de référence du pays aux plus petites unités de soins. Le calme régnait lorsque nous arrivions au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo aux environs de 11 h. Certains accompagnants de malades repartaient chez eux pour revenir le…

Lire la suite

Communication du SYNTSHA sur le préavis de grève du 17 au 19 avril 2019

Le SYNTSHA a déposé le 25 mars 2019 un préavis de grève en vue d’obtenir la satisfaction de ses préoccupations en rapport d’une part avec les conditions de vie et de travail des agents de santé et d’autre part avec l’accès à des soins de qualité aux populations. Durant les 3 semaines écoulées depuis le dépôt du préavis, la seule réaction du gouvernement a été d’adresser le 12 avril 2019 une correspondance au SYNTSHA ou le gouvernement s’est contenté de décrire avec d’ailleurs très peu de sérieux la situation actuelle…

Lire la suite

Crise du fonds commun : Faut-il licencier ou renégocier ? Les internautes se prononcent

Du 12 au 14 juin 2018, le gouvernement burkinabè organisait une conférence nationale sur le système de rémunération des agents publics. Parmi la trentaine de recommandations qui en sont issues, le plafonnement des fonds communs à 25% du salaire. Cette recommandation qui ne passe pas chez les bénéficiaires semble être la raison de la colère des agents du ministère en charge de l’économie et des finances, avec pour conséquence le blocage des activités. Que faut-il faire ? Les internautes sont divisés sur la question : si 37% sont pour le licenciement des…

Lire la suite

Opération d’authentification des diplômes : « Nos hautes autorités doivent se plier à cet exercice pour se montrer elles-mêmes irréprochables », estime l’opposition politique

Absence de justice pour Yirgou plus de trois mois après, dialogue politique annoncé, dernière conférence de presse du MPP, annonce d’une opération d’authentification des diplômes des agents de la Fonction publique et lettre de l’ex-président Compaoré au président Kaboré. C’est le menu de la sortie hebdomadaire du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) du mardi, 16 avril 2019. Elle a été animée par le président de l’Union pour la renaissance démocratique/Mouvement sankariste (URD/MS), Alphonse-Marie Ouédraogo, et celui du Parti national des démocrates sociaux (PNDS), Yumanli Lompo.…

Lire la suite