Catastrophes naturelles : Plus de 71 300 personnes sinistrées au Burkina

Selon un rapport du Secrétariat permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR), rendu public le vendredi 11 septembre 2020, les inondations et les vents violents ont mis en situation de précarité 71 341 personnes, sur la période d’avril à septembre 2020.

Le 8 septembre 2020, le gouvernement a déclaré, au cours du Conseil des ministres, « l’état de catastrophe naturelle. » Une déclaration consécutive aux inondations que le pays a connues au tout début du mois de septembre. A cette calamité, il faut les ventes violents.

Ces catastrophes naturelles ont occasionné beaucoup de dégâts dans les 13 régions du Burkina, indique le CONASUR dans son rapport. Sur le plan humain, on déplore la mort de 13 personnes, 50 blessés et 563 sans-abris.

Pour ce qui concerne les dégâts matériels, le CONASUR évoque 3347 maisons d’habitation détruites, 1656 endommagées. Les personnes déplacées internes (PDI) n’ont pas été épargnées. Au total 1790 abris d’urgence des PDI ont été détruits ou endommagés. Vents violents et inondations ont également provoqué d’importantes pertes d’animaux et plus de 250 tonnes de vivres détruites ou emportées par les eaux.

Le tableau ci-dessous présente la situation des personnes sinistrées par régions

SitRep 01 catastrophe 2020_11092020 BFA-1

Besoins urgents en assistance

Les catastrophes naturelles évoquées ont pour conséquences 71 341 personnes sinistrées avec des besoins urgents à satisfaire. Le nombre des sinistrés pourrait « atteindre plus de 100 000 », d’ici fin octobre prochain, si on tient compte des « informations météorologiques » s’inquiète la CONASUR. Cela signifie, en effet, d’importants « besoins vitaux à satisfaire »

Les estimations du plan de réponse d’urgence, en cours de finalisation, font état d’un besoin financier de 9,8 milliards FCFA. Le gouvernement a avancé un déblocage de 5 milliards FCFA, quand il a annoncé l’État de catastrophe naturel. Le besoin de financement est de 4, 8 milliards FCFA.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment