CASEM du ministère de l’Eau : Les rapports annuels de performances des programmes budgétaires en examen

Le ministère de l’Eau et de l’Assainissement a tenu sa première session ordinaire du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de l’année 2020, ce lundi 18 mai 2020 à Ouagadougou, par vidéoconférence. Cette rencontre a été placée sous le thème « Accroître les performances de nos actions en matière d’eau et d’assainissement pour un impact plus visible sur la population ». Au cours des travaux, les participants examineront les rapports annuels de performances des programmes budgétaires et formuleront des recommandations en vue d’une meilleure mise en œuvre des actions du département.

L’objectif de ce Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du ministère de l’Eau et de l’Assainissement est de rendre compte de l’exécution des engagements pris dans les projets annuels de performances du département.

Au cours de la rencontre, les responsables de programmes se succéderont pour présenter le niveau de réalisation des activités, ainsi que les effets des actions sur l’amélioration des conditions de vie des populations. Cela permettra au département de répondre à son devoir de redevabilité.

« L’exécution physique de façon globale de l’ensemble des programmes est à 66% et moins de 40% en matière d’exécution financière. Avec ces résultats, on ne peut pas parler de satisfaction parce que quand on met les crédits à votre disposition, et on n’arrive pas à tout consommer alors qu’il y a des difficultés sur le terrain, on ne pas être satisfait », a souligné le secrétaire général du ministère en charge de l’Eau, Alassoun Sori.

Le secrétaire général du ministère en charge de l’eau, Alassoun Sori

En termes clairs, le nombre de forages réalisés doit se ressentir sur le nombre de personnes additionnelles desservies et sur la réduction effective de la corvée d’eau. En 2019, par exemple, la population additionnelle desservie à l’eau potable était de 638 362 personnes au niveau national. Ainsi, 15 356 034 personnes sont desservies sur une population totale de 20 362 506 personnes, soit un taux national d’accès à l’eau potable de 75,4% contre 74,0 % en 2018.

Au regard des objectifs poursuivis, le département incite les différents acteurs en charge de la mise en œuvre des actions et ceux en charge du suivi-évaluation des programmes, à mieux prendre en compte cette donne et à faire ressortir les résultats. Les réalisations et les réhabilitations faites en 2019 en milieu rural ont permis de desservir 347 585 personnes additionnelles en eau potable. Le taux d’accès est alors passé de 67,3% en 2018 à 68,4% en 2019, soit une progression de 1,1 point. Au total, 9 928 199 personnes sont desservies sur une population de 14 518 505 personnes en milieu rural.

Après examen des différents points, il est également attendu, à l’issue des travaux, la formulation de recommandations pour guider les actions du département. Face aux énormes défis, le département exhorte les acteurs à travailler aux côtés du gouvernement pour l’amélioration des conditions d’accès à l’eau et à l’assainissement des populations.

O.I.
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment