CAN-2019 : l’Égypte intraitable, la RD Congo fait un carton et rêve des 8es

Bousculée devant son public, l’Égypte a une nouvelle fois fait preuve d’un grand réalisme pour dominer l’Ouganda (2-0), dimanche, au Caire. Les deux sélections sont qualifiées pour les 8es. La RD Congo, victorieuse du Zimbabwe, est en ballottage.

À défaut d’être brillante, l’Égypte sait se montrer réaliste. Globalement dominée par un Ouganda trop imprécis devant le but, la sélection emmenée par le coach mexicain Javier Aguirre a décroché son troisième succès en autant de rencontres (0-2). Une victoire synonyme de première place, avec 9 points, devant son adversaire du soir, qui est également qualifié pour les huitièmes de finale de la CAN-2019.

En première période, notamment, les Cranes ont multiplié les incursions. Miya (5e), Kyambadde (27e, 30e), et Lumala (34e par deux fois) ont tour à tour eu des balles de but, mais El-Shenawy, dans les cages égyptiennes, a su repousser à chaque fois le danger. Très en difficulté dans le jeu, gênés par le milieu à cinq aligné par le Français Sébastien Desabre, les Pharaons ont trouvé le salut sur coup de pied arrêté : juste après la demi-heure de jeu, Salah a mystifié Onyango d’un maître coup franc du gauche, provoquant l’hystérie dans les travées du stade international du Caire (0-1, 35e).

Le break avant la pause

Et juste avant la pause, sur un centre mal dégagé par la défense ougandaise, Elmohamady a doublé la mise d’une frappe croisée, convertissant la deuxième occasion franche des siens avec sang-froid (0-2, 45e+1).

Au retour des vestiaires, les Ougandais ont continué à pousser, même si les Égyptiens ont été les premiers à se montrer sur un nouveau contre, que Salah n’est pas parvenu à conclure (47e). Miya a eu deux nouvelles opportunités qu’il n’a pas réussi à cadrer (52e, 57e).

Voir l'image sur Twitter

Cette domination stérile s’est poursuivie plus ou moins jusqu’au coup de sifflet final, avec notamment une nouvelle action chaude d’Okwi (75e) tandis que les coéquipiers d’un Salah définitivement emprunté semblaient plus préoccupés de gérer leur avantage qu’autre chose. Et l’Égypte de conclure, sans briller, sa phase de groupes par un troisième succès de rang.

Mais au-delà du résultat, qui confirme que les Pharaons sont toujours aussi difficiles à manœuvrer, il est également réjouissant de voir les Ougandais au rendez-vous des 8es de finale, tant ils ont produit du jeu sur cette rencontre.

La RD Congo surclasse le Zimbabwe…

Des huitièmes que peuvent par ailleurs toujours espérer rallier les Léopards de la RD Congo, après avoir inscrit leurs trois premiers points de la compétition, dans ce groupe A, en surclassant le Zimbabwe (0-4).

Les hommes de Florent Ibenge n’ont eu qu’à dérouler et à profiter des erreurs du gardien zimbabwéen Chipezeze. Plein de bonnes intentions dès les premières minutes, ils ont vu leur domination rapidement récompensée : Maghoma a tiré un coup franc très mal repoussé par le portier du Zimbabwe. Bolingi, à l’affût, a ouvert le score pour la RDC (4e, 0-1).

Puis la star des Léopards, Cédric Bakambu, a enfin ouvert son compteur dans la compétition. Lancé seul dans la profondeur, il n’a plus eu qu’à tromper le gardien pour doubler la mise (34e, 0-2).

… et croise les doigts pour les 8es

Avec deux buts d’avance, la RD Congo a maîtrisé son match et s’est contenté d’attendre les Warriors pour mieux les contrer grâce à la vitesse de Bakambu. C’est ainsi que lors d’un nouveau duel face à Chipezeze, le joueur du Beijing Guoan s’est fait faucher. Penalty, transformé sans trembler d’un contrepied impeccable (65e, 0-3).

Chipezeze aura vécu une soirée cauchemardesque d’un bout à l’autre puisqu’une de ses fautes de main aura également été à l’origine du quatrième but congolais. Sur un contre, l’entrant Meschak a décoché une frappe que le gardien a une nouvelle fois mal repoussé. L’autre entrant, Assombalonga, a parfaitement su en profiter pour envoyer le ballon dans les filets (78e, 0-4).

La RD Congo termine donc troisième du groupe A avec trois points, et une différence de but nulle qui lui est plutôt favorable. Elle devra attendre les résultats des autres poules pour savoir si, oui ou non, elle fait partie des meilleures troisièmes, ce qui lui permettrait de continuer in extremis son aventure en Égypte.

https://www.france24.com/fr/

Related posts

Leave a Comment