Burkina: que devient le projet de délocalisation des sessions du Conseil des ministres?

Le gouvernement burkinabè a décidé le 2 mai 2018 au cours d’une session du Conseil des ministres de délocaliser les sessions du Conseil des ministres dans les régions.

Selon le ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, ce projet visait à « faire en sorte que d’ici à 2020, les différents ministres et le président du Faso puissent s’entretenir avec les populations, de mettre le doigt sur leurs attentes et leur montrer les réalisations faites au titre des promesses gouvernementales».

Mais voilà que près d’un an après ce projet n’a pas encore abouti. Que s’est-il passé pour que le gouvernement range dans les oubliettes cette décision?

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) s’en était, en son temps, indignée, estimant « inutile et provocatrice » ce qu’elle a appelé « ballade ministérielle ».

Ce qui est sûr, pour une décision prise en Conseil des ministres, il n’est pas indiqué de la ranger de la sorte. Alors changeons un jour!

Par Boureima DEMBELE

Wakatsera.com

Related posts

Leave a Comment