Burkina : le Premier ministre sollicite l’accompagnement de la communauté musulmane

La communauté musulmane à travers la Fédération des Associations Islamiques du Burkina, a reçu dans la matinée du 28 février, la visite du Chef du Gouvernement Christophe Joseph Marie DABIRE. Le Premier ministre est allé se présenter aux responsables de la faitière de la communauté musulmane et solliciter leurs prières et leur accompagnement dans la conduite de cette lourde mission qui lui a été confiée par le Président du Faso.

« Je suis venu à la Fédération aujourd’hui pour saluer l’ensemble des imams, les cheicks et les oulémas et leur dire que j’ai en charge le Gouvernement du Burkina aujourd’hui et je souhaite qu’ils apportent leur soutien à mon action ». Ces propos sont du Premier ministre après les échanges qu’il a eu avec communauté musulmane réunie au sein de la Fédération des Associations Islamiques du Burkina Faso (FAIB). En effet, ces acteurs de premier plan de cette communauté sont des leaders avec qui on doit compter pour un climat social apaisé.

C’est aussi la vision du Premier ministre pour qui « il est de bon ton qu’on puisse leur demander en tant que personnes ressources, de continuer à apporter leur soutien par leurs prières parce que notre pays en a besoin ». Il est vrai que ces hommes de Dieu ont toujours prié pour la paix au Burkina Faso mais aujourd’hui plus que jamais, ces prières doivent se poursuivre et même s’intensifier pour un retour définitif de la paix dans notre pays, a souhaité Christophe Joseph Marie DABIRE.

Cette initiative du Chef du Gouvernement est bien appréciée de la communauté musulmane. Pour le porte-parole de la FAIB, Cheick Aboubacar DOUKOURE, la communauté « était honorée ce matin par la visite de monsieur le Premier ministre ; c’est un signe de respect et de considération. Nous le remercions du fond du cœur ». Aussi, ces leaders religieux ont-ils félicité le Premier ministre pour « la confiance présidentielle parce que ce n’est pas pour rien qu’on l’a choisi à la tête de notre Gouvernement dans cette période très difficile » a indiqué Cheik DOUKOURE.

« Je suis venu à la Fédération aujourd’hui pour saluer l’ensemble des imams, les cheicks et les oulémas et leur dire que j’ai en charge le Gouvernement du Burkina aujourd’hui et je souhaite qu’ils apportent leur soutien à mon action ». Ces propos sont du Premier ministre après les échanges qu’il a eu avec communauté musulmane réunie au sein de la Fédération des Associations Islamiques du Burkina Faso (FAIB). En effet, ces acteurs de premier plan de cette communauté sont des leaders avec qui on doit compter pour un climat social apaisé.

C’est aussi la vision du Premier ministre pour qui « il est de bon ton qu’on puisse leur demander en tant que personnes ressources, de continuer à apporter leur soutien par leurs prières parce que notre pays en a besoin ». Il est vrai que ces hommes de Dieu ont toujours prié pour la paix au Burkina Faso mais aujourd’hui plus que jamais, ces prières doivent se poursuivre et même s’intensifier pour un retour définitif de la paix dans notre pays, a souhaité Christophe Joseph Marie DABIRE.

Cette initiative du Chef du Gouvernement est bien appréciée de la communauté musulmane. Pour le porte-parole de la FAIB, Cheick Aboubacar DOUKOURE, la communauté « était honorée ce matin par la visite de monsieur le Premier ministre ; c’est un signe de respect et de considération. Nous le remercions du fond du cœur ». Aussi, ces leaders religieux ont-ils félicité le Premier ministre pour « la confiance présidentielle parce que ce n’est pas pour rien qu’on l’a choisi à la tête de notre Gouvernement dans cette période très difficile » a indiqué Cheik DOUKOURE.

Pour les sollicitations du Gouvernement, le cheick DOUKOURE a affirmé que « Nous sommes des croyants et nous prions le Bon Dieu de lui donner la santé, la longue vie et du succès dans ses lourdes missions ». Et de poursuivre que la communauté est « dernières nos autorités et on doit se donner la main. On est avec le Gouvernement par nos prières. Nous sommes là pour soutenir nos autorités pour défendre la paix, l’entente et la prospérité dans notre pays  ».

La série de visite de courtoisie du Chef du Gouvernement se poursuivra avec les autres communautés.

DCI/PM

Pour les sollicitations du Gouvernement, le cheick DOUKOURE a affirmé que « Nous sommes des croyants et nous prions le Bon Dieu de lui donner la santé, la longue vie et du succès dans ses lourdes missions ». Et de poursuivre que la communauté est « dernières nos autorités et on doit se donner la main. On est avec le Gouvernement par nos prières. Nous sommes là pour soutenir nos autorités pour défendre la paix, l’entente et la prospérité dans notre pays  ».

La série de visite de courtoisie du Chef du Gouvernement se poursuivra avec les autres communautés.

DCI/PM

Related posts

Leave a Comment