Burkina: le convoi militaire français a repris la route pour le Niger

Le dimanche 17 octobre 2021, le convoi logistique ACIER arrivait sur la PfOD (plateforme opérationnelle désert) de Gao. Celui-ci avait pour mission de ramener le matériel de la base opérationnelle avancée (BOA) de Tessalit, les soldats français de la force Barkhane cédant prochainement leur place à l’armée malienne. Ce convoi était constitué d’une cinquantaine de véhicules militaires, de 80 véhicules porteurs civils et d’environ 160 conducteurs locaux. Le personnel du CCITM (centre de coordination interarmées des transports, transit et mouvement) a pu ensuite décharger les nombreux containers le lendemain, soit le lundi 18 octobre 2021.containers le lendemain, soit le lundi 18 octobre 2021.

Bloqué depuis le 18 novembre 2021, à son arrivée à Kaya, dans le Centre-Nord du Burkina Faso, le convoi militaire français en provenance de Côte d’Ivoire, a repris la route, dans la nuit du jeudi 25 novembre 2021, pour le Niger et pour destination finale le Mali, a appris Wakat Séra.

Selon nos confrères de la Radio Oméga, le convoi a été escorté par «un important dispositif sécuritaire composé de la Police et de la Gendarmerie».

Le convoi de l’Armée française qui a quitté la Côte d’Ivoire pour le Niger s’est vu plusieurs fois bloqué sur son parcours. D’abord à Bobo-Dioulasso, puis à Ouagadougou et enfin à Kaya où il a passé la nuit du jeudi 18 novembre à vendredi 19 novembre 2021, avant de rebrousser chemin pour stationner à Laongo.

Par Wakat Séra

Related posts

Leave a Comment