Burkina : l’ADF/RDA renonce à ses 19 millions de francs CFA

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l’ Alliance pour la démocratie et la fédération/ Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA), l’ Union pour la renaissance/Parti Sankariste (UNIR/PS) et la Nouvelle alliance du Faso (NAFA) sont les six partis politiques qui avaient bénéficié de la subvention de l’État hors campagne en 2019. Une masse à partager de 500 millions de FCFA devrait être répartie entre ces 06 partis politiques. Sauf qu’ à la dernière minute, l’ADF RDA a renoncé à sa part.

Dans une correspondance adressée au ministère de l’administration territoriale dont Infowakat.net en a obtenu copie, l’ADF-RDA notifie qu’il renonce à sa part de subvention qui est de 19 millions de francs Cfa. Il invite le ministère à réaffecter cette somme  à l’armée pour lutter contre le terrorisme.

En 2019, le parti avait en effet lancé un appel aux autres partis politiques  à refuser d’encaisser leurs subventions pour soutenir l’effort de guerre contre le terrorisme.

Ces 500 millions devrait être partagés aux six partis en fonction de leurs scores de suffrages obtenues à l’élection législative de 2015.

Dans cette répartition, 218 millions reviennent au MPP (parti au pouvoir), 129 millions à l’UPC (leader de l’opposition), 83 millions au CDP (ex parti au pouvoir), 26 millions à la NAFA, 23 millions à l’UNIR/PS et 19 millions à  l’ADF-RDA.

Cet argent devrait entre autre servir à la formation politique des membres et sympathisants des partis, et à productions d’outils de communication des partis etc.

Mais jusque là, l’ADF/RDA est le seul parti à avoir effectué ce geste. « Nous ne sommes pas au courant d’un parti qui a emboîté le pas pour le moment et nous espérons qu’ils le feront » nous a confié une source au sein dudit parti.

Elmira Sidi

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment