Burkina Faso: un flou artistique sur la succession du président Kaboré en 2025 au sein du parti MPP

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès(MPP), parti au pouvoir au Burkina Faso sous le règne du président Roch Marc Christian Kaboré, s’est doté d’un second Bureau Politique National (BPN). Cela fait suite au deuxième congrès extraordinaire du parti, tenu à Ouagadougou du 24 au 26 septembre 2021.Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale,occupe désormais le poste de président du MPP.Il remplace Simon Compaoré, devenu président d’honneur du parti.

Le second Bureau politique national(BPN) du MPP, a pris de l’embonpoint, à l’image de la ruée des partis convives alliés, qui y ont fusionné pour dit-on, élargir la base électorale, même si certains d’entre eux souffraient d’un déficit de représentation politique d’envergure nationale.Beaucoup de supputations ont été faites sur ce congrès extraordinaire, en ce sens qu’il s’avère stratégique pour la succession du président Kaboré en 2025.Celui-ci étant à son second et dernier mandat constitutionnel,il ne devrait pas prétendre à un troisième mandat.Dans le domaine politique , ce sont les mensonges, démagogies qui priment sur la vérité.L’attitude de certains partisans du président Kaboré, cache mal leur intention de trouver des alibis, pour l’inciter à briguer un troisième mandat.Ainsi, le doute est permis sur les intentions réelles à retarder l’adoption de la nouvelle constitution rédigée sous le régime de la transition en 2015.Certains avocats politiques du président Kaboré , préparent d’ores et déjà les esprits en faisant savoir, que s’il s’agit d’une constitution qui marque le passage à une nouvelle république, le président Kaboré a le droit de briguer d’autres mandats.C’est exactement le cas, ce sera un passage de la 4è et à la 5è république que vise la nouvelle constitution , qui reste à adopter par référendum ou voie parlementaire.Sauf si le président Kaboré décidait de dire catégoriquement non à toute offre de 3è mandat, contrairement à certains partisans préoccupés par la politique du ventre que la recherche de l’alternance pacifique au Burkina Faso .Généralement ,c’est le président du parti qui brigue la présidentielle.Dans ce cas de figure, c’est Alassane Bala Sakandé qui serait le candidat du MPP en 2025.Il faut être vraiment dupe de croire, que d’autres figures du parti qui visent le palais présidentiel,seront réellement motivés pour soutenir ce candidat, ce serait un leurre.D’aucuns pourraient être candidats sous la bannière d’ autres partis.Si ces candidats potentiels font dissidence du MPP,il pourrait le mettre en ballotage à la présidentielle.Toutes ces hypothèses sont possibles mais la situation réelle,se précisera dans le dernier semestre 2025.

Oscar Félix Diakité

Related posts

Leave a Comment