Burkina Faso : Un Centre d’appareillage orthopédique et une unité néonatalogie pour le CHR de Tenkodogo

Le Centre hospitalier régional de Tenkodogo a abrité le vendredi 17 juillet 2020 une cérémonie d’inauguration de deux infrastructures par le ministre de la santé.  Il s’agit du centre d’appareillage orthopédique et de l’unité néonatalogie réfectionné et équipé grâce à l’action conjuguée de  Humanité et  inclusion (HI), l’Association pour la promotion de l’Education et de la formation à l’Etranger (APEFE) et l’UNFPA.

Environ 200.000.000 millions FCFA, c’est la somme mise ensemble par les trois partenaires pour réaliser deux  infrastructures pour le CHR de Tenkodogo. Ces  structures de santé  viennent  améliorer d’une part  la santé maternelle et infantile dans la région du Centre-Est et d’autre part, renforcer  l’offre de soins dans ce  centre hospitalier régional.  

Pour Saidou Belemviré, représentant du  représentant résident  du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), « la création de l’unité de néonatologie était plus que nécessaire dans le Centre-Est. En référence des statistiques nationales, la région enregistre respectivement en 2018 et 2019,  3741 et 2230 nouveau-nés malades pris en charge avec un taux de létalité en moyenne  de 10,8% ».

La réfection et l’équipement de l’unité néonatologie   vont contribuer à réduire la mortalité néonatale qui demeure toujours élevée au Burkina Faso, malgré les multiples efforts du gouvernement et du personnel de santé pour assurer la prise en charge des urgences obstétricales et néonatales, ajouté le représentant du représentant de l’UNFPA.   

Le ministre de la santé Pr Léonie Claudine Lougué/ Sorgho a visité  l’agence CAMEG de Tenkodogo avec sa  délégation. Elle est accompagnée du ministre de la culture, M. Abdoul Karim Sango et du ministre délégué chargé de l’aménagement du territoire, Mme Pauline Yaka/Zouré.

 En rappel depuis 1991, HI a démarré ses activités au Burkina Faso. C’est une organisation qui a toujours mis au centre de ses interventions, la personne vulnérable en général et la personne vivant avec un handicap en particulier.

Ses actions en faveur d’une société plus inclusive sont connues de tous.  Le rôle particulier de HI dans le plaidoyer pour l’adoption de la convention internationale relative aux droits des personnes vivant avec un handicap par l’ONU date du 13 décembre 2006 et sa ratification par le Burkina Faso est  le 23 juillet 2009.   

Moumini GOUBA

Pour Burkina24

Related posts

Leave a Comment