Burkina Faso : Les démissionnaires de l’UPC créent le MODEM

La liste des mouvements au Burkina Faso s’élargit. Ce jeudi 29 octobre 2020, c’est au tour du Mouvement démocrate (MODEM) de voir le jour.

Le MODEM n’est rien d’autre que le bébé des démissionnaires du parti Union pour le progrès et le changement (UPC) de Zéphirin Diabré. « Liberté et démocratie », voici le duo que les membres fondateurs du nouveau mouvement ont brandi durant la cérémonie de présentation et de lancement.

Nathanaël Ouédraogo, l’un des membres fondateurs et anciens secrétaire général de l’UPC section Kadiogo, a indexé « la dictature de Zéphirin Diabré ». Pour lui, l’appartenance à un parti politique et le départ doivent être libre. C’est pourquoi il a demandé à Zéphirin Diabré de demander à ses militants d’arrêter les injures envers les démissionnaires de son parti.

Pour l’heure, l’on retient que le MODEM est un mouvement citoyen engagé et « non un parti politique », a laissé entendre Nathanaël Ouédraogo. Toutefois, il promet qu’une Assemblée générale va se tenir la semaine prochaine. Une instance au cours de laquelle, le Mouvement sera mieux structuré et la tête d’affiche sera dévoilée au public.

La grande salle du Palais de la culture et de la jeunesse Jean Pierre Guingané a refusé du monde durant la cérémonie.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment