Burkina Faso : le sélectionneur Malo allume l’Algérie !

Au coude à coude en tête du groupe A des éliminatoires du Mondial 2022 avec 10 points au compteur, l’Algérie et le Burkina Faso pourraient bien se disputer le billet pour les barrages à l’occasion de la dernière journée qui les opposera mi-novembre à Blida. Avant cette affiche, le sélectionneur des Etalons, Kamou Malo, a taclé l’attitude des Fennecs, qu’il a trouvé hautains à l’occasion du match aller en septembre à Marrakech (1-1).

«J’ai toujours été serein, je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l’Algérie. Ils peuvent avoir plus d’arguments que nous, mais le match se jouera sur la vérité du jour du match, et du terrain. J’ai ressenti un vrai manque d’humilité de leur part et envers nous, ils croyaient qu’ils allaient nous marcher dessus. Après ce nul, ils disaient qu’ils étaient mécontents, qu’ils allaient porter plainte contre les arbitres etc… Tout cela est un manque d’humilité et un manque de respect pour nous», a taclé le technicien d’après des propos retranscrits par la presse algérienne suite à un entretien diffusé par la chaîne BF1.

«C’est pour cela que je dis qu’il faut travailler pour mettre la pression sur notre groupe. Pour l’instant, laissons les Algériens dans leur confort. Je préfère voir le match du Niger (5e journée), car c’est ce match qui va nous amener vers cette petite finale contre l’Algérie. Si je gagne face au Niger, je serais à 13 points et à égalité avec l’Algérie», a prévenu le technicien. Notons toutefois que, dans ce cas de figure, en raison de la différence de buts largement en faveur des Fennecs (+17 contre +8), les Burkinabè seraient dans l’obligation de s’imposer pour coiffer les champions d’Afrique sur le fil. Ce choc est lancé !

Related posts

Leave a Comment