Burkina Faso : Le ministère de l’éducation rend hommage à Nazi Boni à travers un CEG

Le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN) a inauguré le Collège d’Enseignement Général (CEG) Nazi Boni de Bouan. Selon le ministre en charge de l’éducation, la construction de cette école répond à un besoin de rendre hommage à « un héros national ». Le village natal de l’écrivain a été ainsi doté d’un CEG et le « plus beau des CEG du Burkina ».

L’importance de l’éducation pour le développement d’une nation n’est plus à démontrer.  « Il faut reconnaitre avec force que si la création d’une école est source légitime de fierté, elle traduit surtout une grande victoire du progrès », a indiqué le ministre en charge de l’alphabétisation, le Pr Stanislas Ouaro.

En cette matinée de samedi 10 octobre 2020, les populations de Bouan ont eu deux raisons pour manifester leurs joies. Premièrement, il s’agit de la construction d’un CEG dans le village. Deuxièmement, il faut noter que le nouveau CEG porte le nom d’un fils de la localité en la personne de Nazi Boni. Selon les propos du ministre, la nation burkinabè a plusieurs fois reconnu le travail de « notre père à tous, Nazi Boni, ce héros national ».

Revenant sur le développement de l’éducation au Burkina Faso, le Pr Stanislas Ouaro a dit que c’est un « combat multidimensionnel ». Un combat qui passe nécessairement par le développement des infrastructures scolaires et notamment celles « à vocation scientifique ». L’objectif de ces chantiers est celui d’assurer une éducation de qualité et du même coup de disposer d’une relève « capable de hisser notre pays  au firmament des nations ».

Le « plus beau des CEG du Burkina »

Environ 203 millions de francs CFA

A la suite donc de Dédougou qui a reçu son lycée scientifique la veille, c’est la commune de Bondokuy qui a eu un Collège d’Enseignement Général. Le dernier joyau vient combler un vide dans cette localité et les habitants l’avaient très bien signifié depuis plus de 2 ans. Réalisé en 7 mois, le CEG Nazi Boni a coûté environ 203 millions de francs CFA. Il dispose de salles de classes, de toilettes, d’une bibliothèque, d’une salle informatique et d’un bloc administratif.

En marge de cette cérémonie d’inauguration, le Pr Stanislas Ouaro a offert des œuvres  de Nazi Boni à l’école. Une raison selon lui d’inciter les élèves à se mettre à la lecture afin de connaitre l’histoire de ce « grand homme ». « C’est un symbole de l’immortalité du personnage. J’ai remis cela dans ce sens pour que les enfants s’en souviennent. Quand ils vont voir qu’au-delà de l’instituteur c’est un écrivain, ça pourrait inspirer des élèves à devenir des écrivains et à valoriser notre pays », a-t-il expliqué.

Le chef du département en charge de l’éducation a aussi rassuré de la disponibilité des ressources pour continuer à faire des réalisations scolaires. Mais en attendant, le Pr Stanislas Ouaro  a déclaré que « cet édifice a été réalisé pour magnifier et honorer la mémoire d’un homme très important ». Du côté des habitants de Bouan, l’arrivée du CEG est bien appréciée car il va contribuer à améliorer l’éducation. Aussi, les difficultés liées à la distance seront désormais résolues.

Basile SAMA

Burkina 24

Related posts

Leave a Comment