Burkina Faso : Lancement de la campagne de vaccination contre la polio dans sept régions

OUAGADOUGOU, 18 septembre 2020 – Le Ministère de la Santé accompagné par l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) lance la reprise des campagnes de vaccination de riposte contre la polio.

Cette campagne de vaccination, qui se déroulera du 18 au 21 septembre 2020, va permettre d’immuniser plus de 2 millions d’enfants (cible prévue de 2 011 707) de moins de cinq ans dans les régions du Plateau Central, Centre, Centre-Nord, Centre-Ouest, Centre-Sud, Est, Centre-Est.

Un cas de poliovirus avait été détecté en Janvier dernier dans le district sanitaire de Ouargaye. Une campagne de vaccination localisée avait été immédiatement menée dans la région du Centre-Est avant que la pandémie de la Covid-19 ne vienne perturber le bon déroulement de la riposte.

« La pandémie de Covid-19 a entrainé une suspension temporaire des campagnes de vaccination. Cette interruption a eu comme conséquences, la discontinuité momentanée des services de vaccination et une augmentation des cas de maladies à potentiel épidémique notamment la polio », a expliqué James Mugaju, le Représentant adjoint de l’UNICEF au Burkina Faso.

En juin, le système national de surveillance des maladies a identifié neuf nouveaux cas de polio et plus de 600 cas de paralysies flasques aiguës, un syndrome dont la polio peut être à l’origine.

Dans le cadre de cette campagne, l’UNICEF contribue à l’acquisition et l’acheminement de plus de 2 290 000 doses de vaccins et soutient l’engagement communautaire. Plus de 5 000 agents mobilisateurs et travailleurs de la santé circuleront de maison en maison pour recenser, sensibiliser et vacciner chaque enfant de 0 à 59 mois.

Un total de 39 500 masques et plus de 26 500 flacons de gel hydroalcoolique ont été mis à la disposition des vaccinateurs afin de respecter les mesures barrières à la propagation de la Covid-19 lors du porte-à-porte.
« L’UNICEF et l’OMS sont pleinement engagés dans la bataille pour mettre un terme à l’épidémie de polio. Nous appelons toutes les parties prenantes, notamment les autorités locales, les leaders communautaires et les parents à soutenir et faciliter le travail des équipes de vaccination. La polio est une menace pour la santé des enfants, nous devons évincer cette maladie du pays », a dit le Représentant adjoint de l’UNICEF au Burkina Faso.

« Alors que l’accès aux soins de santé se réduit à cause de l’insécurité et de la pandémie de Covid-19, il n’a jamais été aussi important de redoubler d’efforts pour atteindre chaque enfant, le vacciner et l’immuniser contre toutes les maladies évitables par la vaccination y compris la polio ».

La polio ou poliomyélite est une infection virale très contagieuse touchant principalement les enfants. Le virus se transmet par l’eau ou des aliments contaminés. Après s’être multiplié dans l’intestin, il envahit le système nerveux.

Le Burkina Faso avait été déclaré pays exempt de poliovirus sauvage en 2015, mais il est actuellement l’un des 15 pays de la région africaine qui connaissent des flambées de cas de paralysie en lien avec les autres formes de poliovirus.

Une seconde campagne de vaccination se tiendra au début du mois d’Octobre 2020 afin de couvrir neuf régions : Plateau Central, Centre, Centre-Nord, Centre-Ouest, Centre-Sud, Est, Centre-Est, Sahel et le Nord.

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus inhospitaliers du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans plus de 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Hadrien Bonnaud, Chef de la Communication/ UNICEF-Burkina

Related posts

Leave a Comment