Burkina Faso – Insécurité: Sauve qui peut, une marée humaine vers Djibo

A pieds, avec des charrettes et autres, c’est une marée humaine qui se dirige actuellement vers  Djibo suite aux attaques terroristes dans les localités environnantes. Le service de l’action social semble débordé avec l’arrivée de milliers de déplacés.  Ceux qui ont pu partir avec quelques chèvres seraient entrain de les brader dans les rues de la ville pour s’offrir de quoi manger. Quant aux animaux,plusieurs n’ont pas pu survire à cette pénible course du sauve qui peut.

Le témoignage de Sidiki Tamboura

 » Pour tout celui qui a un coeur, d’hier à aujourd’hui à Djibo, vous ne pouvez vous empêcher de verser des larmes. Spectacle désolant. Des milliers de déplacés sont entassés devant l’action sociale avec ce qu’ils ont pu ramasser dans leur fuite. J’ai pas pu prendre les images(images transférées).J’ai pas pu supporter leurs regards; ces regards qui vous demandent secours, ce regard des enfants, des femmes, des vieillards, assis par groupes, dans le silence, ne sachant où aller, et que devenir. Ils n’ont rien emporter, peut être ce soir ils dormiront à la belle étoile en ces temps de pluies. Ce matin, ils sont dans toutes les rues, marchant, désespérés, le regard fuyant et sursautant à tout bruit. Ceux qui ont pu partir avec quelques chèvres sont entrain de les brader. Au delà de tout ça, dans quelques jours, ces centaines de jeunes valides, habitués à avoir un revenu, et qui se retrouvent dans la misère, qu’est ce qu’ils vont devenir ? Quels choix feront-ils ? Il faut des mesures d’urgence pour canaliser ce flux de déplacés et leur prise en charge. Ils ont abandonné tout derrière eux. Depuis le début, nous nous sommes efforcés ici de rester optimistes. Mais ces derniers jours, on s’interroge beaucoup…. Comment sortir de cet engrenage ? Les difficultés et les problèmes sont inhérents à l’homme. Cherchons les solutions. Et dans tous les sens.
Dieu nous bénisse tous. »

netafrique.net

Related posts

Leave a Comment