Burkina Faso : 25 jeunes formés en management des projets de développement

Après plus d’une semaine de formation en management des projets de développement initiée par la Jeune Chambre Internationale (JCI) Ouaga Etoile, les participants ont reçu leurs attestations ce lundi 29 juin 2020 à Ouagadougou.

La deuxième session du programme de certification en management des projets de développement a pris fin ce lundi 29 juin 2020. Ce sont au total 25 récipiendaires qui ont bénéficié de la formation.

Cette session s’est articulée sur sept modules, notamment les généralités sur le management de projet, le management des risques, la planification stratégique, la planification opérationnelle, la gestion axée sur les résultats, le cadre logique et Ms projet.

Abdoul Karim Sawadogo, président exécutif de la JCI Ouaga Etoile pour le mandat 2020, a fait savoir que ce programme est initié depuis l’année passée. Il vise à doter les jeunes des capacités de gérer les projets.

Le président exécutif de la JCI Ouaga Etoile, a ajouté que cette deuxième session s’est démarquée en apportant « une vision plus pointue » avec l’accompagnement de l’Association burkinabè pour le management de la qualité (ABMAQ) pour apposer la norme de la qualité à la certification.

Un seul pays

A l’entendre, l’accent mis sur le management des projets s’explique par le fait que certains jeunes qui sortent des écoles de formation accusent des défaillances. Ces jeunes dit-il, n’arrivent pas à obtenir les outils nécessaires pour mener à bien un projet de développement.

Pour Harouna Kindo, Président directeur général du groupe La Boussole et Boss Sécurité, parrain de cette deuxième session,  c’est par l’excellence que le Burkina Faso pourra se développer.

Il s’est dit également prêt à accompagner toute initiative visant à amener le Burkina Faso de l’avant.   Le parrain a précisé qu’il y aura un dispositif de suivi et d’évaluation. Ce dispositif permettra de rassurer si les participants ont pu rendre opérationnelles les connaissances acquises.

Aussi, il a appelé les jeunes à contribuer au développement du pays. « Personne ne quittera ailleurs pour venir faire développer notre pays. Nous n’avons qu’un seul pays qui est le Faso », a-t-il lancé.

Au nom des récipiendaires, Nana Augustine  a salué la qualité de la formation et remercié les organisateurs. Elle a souligné également que la formation n’a pas seulement été théorique mais aussi pratique. Ce qui leur a permis, affirme-t-elle, de bien assimiler leurs modules.

La JCI ne compte pas se limiter là. D’autres sessions seront programmées et ouvertes à tous.

Willy SAGBE (Stagiaire)

Burkina 24  

Related posts

Leave a Comment