Burkina /Dori : De jeunes adolescents formés en musique et en théâtre

L’Action pour la culture, les arts et le tourisme dans la région du Sahel (ACATRAL), a organisé une formation d’un mois en théâtre et en musique au profit des adolescents de la ville de Dori. Elle est initiée dans le cadre du projet AFROCAV (Atelier de formation, de recherches, d’orientation et de création des arts vivants) et est financée par le Fonds de développement culturel et touristique et l’Union Européenne.

L’Action pour la culture, les arts et le tourisme dans la région du Sahel a organisé une formation d’un mois au profit des adolescents de la ville de Dori. Le projet est porté par ACATRAL et financé par le Fonds de culturel et touristique avec l’appui de l’Union Européenne. Une journée de restitution, placée sous le parrainage du maire de l’arrondissement 6 de Ouagadougou, Jean Nacoulma et du patronage du maire de la commune de Dori Ahmed Aziz Diallo, a été organisée le 4 septembre à Dori au siège de ACATRAL, devant un public venu pour satisfaire sa curiosité. La séance a été marquée par des démonstrations en danse, théâtre et en musique.

Eric Gaego : formateur en théâtre et humour

Pour Eric Gaego formateur en théâtre, explique que l’accent a été mis « sur les ressources créatrices de l’acteur. L’écoute, la réception et le silence ». De son avis, ce sont des choses élémentaires mais qui sont très importantes pour le développement de la personne en tant comédien, en tant qu’acteur. Il estime aussi que ces pratiques pourront aider à faire grandir ces étoiles montantes de la région du sahel, les aider à prendre plus facilement la parole devant un public.

Quant au formateur en musique, Hamadou Dicko, instituteur et artiste musicien, il affirme que la formation des enfants en musique a consisté à leur apprendre les éléments de bases tels que la connaissance de la guitare dans son ensemble, la connaissance du son de chaque corde de la guitare, etc.

le public venu satisfaire leur curiosité

Aichatou Maiga est une apprenante. Elle est convaincue qu’elle a appris beaucoup en théâtre, tout comme en musique au cours du mois de formation. Son rêve c’est de devenir une comédienne.
Pour Moustapha Kaboré, le président de l’association ACATRAL, l’organisation de la formation est partie d’un constat. D’année en année, le nombre d’activités culturelles et la vie artistique au niveau du Sahel baisse. Et la relève n’a pas été préparée.

A l’en croire, le but recherché à travers cette formation en théâtre, danse et musique est d’assurer la relève artistique dans la région du Sahel. Il avoue que la formation est un satisfecit car les enfants, en venant, n’avaient aucune notion en théâtre, en musique. Mais au bout d’un mois, ce sont des enfants aptes à relever les défis en matière de musique, danse et théâtre dans la région du Sahel.

Moustapha Kaboré : président de ACATRAL

Il a également invité les artistes du Sahel à encadrer ces enfants pour le bonheur de la culture au Sahel.
Des attestions de reconnaissance et d’hommage ont été donnés aux différentes autorités et à des « baobabs » de la musique qui ne cessent d’accompagner la culture au Sahel.

Daoula Bagnon/Correspondant Dori
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment