Burkina : deux femmes tuées par un engin explosif à Paladoubé (Est)

Deux femmes de Paladoubé ont été tuées dans la matinée de ce lundi 13 janvier 2020, suite à l’explosion d’un engin explosif improvisé (IED), a appris infowakat.net de sources sécuritaires.

Le village de Paladoubé est en émoi. Pour cause, deux femmes de la localité ont été tuées suite à l’explosion d’un engin explosif improvisé, lundi en milieu de matinée.

Selon les informations recueillies, les deux infortunées revenaient de la corvée d’eau, quand la charrette à bord de laquelle elles se trouvaient a sauté sur la mine.

Un enfant qui était également à bord de la charrette avec les deux femmes, a été blessé et transporté d’urgence dans un centre de santé pour une prise en charge.

Les attaques à engins explosifs improvisés ne sont pas rares dans la région de l’Est et visent en général les forces de défense et de sécurité burkinabè.

Plusieurs membres des FDS ont en effet été tués dans la région, suite à l’explosion de mines artisanales.
Cependant, après l’opération de sécurisation (Otapuanu) menée en 2019 dans la région, le nombre d’attaques à l’IED a sensiblement diminué. Par ailleurs, ces engins explosifs ont rarement fait des victimes civiles comme ce fut le cas aujourd’hui.

Paladoubé est une localité de la province du Gourma non loin de Fada N’Gourma dans la région de l’Est.

La rédaction

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment