Burkina : des VDP soupçonnés par le CISC de représailles meurtrières à Petabouilli

Le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation communautaire (CISC) indique que des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) en représailles à une attaque terroriste ont massacré plus d’une cinquantaine de civils, à Petabouilli, à environ 50 km de Gorom-Gorom, le dimanche 28 juin 2020, jour du marché de ce village.

Selon les explications du CISC, <<depuis un certain temps des individus armés se réclamant du groupe djihadiste d’Amadou koufa, sillonnent la région et traquent toutes les personnes armées n’appartenant pas à leur groupe, les accusant d’être de vulgaires bandits. Dans le cadre de ces opérations, ils auraient ciblés aussi les VDP d’Arbinda et de Gorgadji auteurs des exactions contre les populations et de vols de bétails>>.
Le dimanche 28 juin 2020, des VDP effectuant une descente sur le village de Petabouilli et voulant opérer comme d’habitude, ils sont tombés sur des éléments terroristes d’Amadou Koufa. Occasionnant plusieurs victimes dans leurs rangs.

Le CISC explique que les rescapés, s’étant repliés sur Arbinda sont revenus avec des éléments armés dans des véhicules. A leur retour, les terroristes avaient eu le temps de s’enfuir. Il n’y a pas eu de combat. <<Mais, les VDP ont néanmoins ouvert le feu sur des populations civiles laissant sur le carreau plus d’une cinquantaine de cadavres dont les peuhls, bella; enfants. Tous ceux qui n’ont pas pu fuir à temps ou se cacher auraient été abattus froidement. Certaines sources parlent d’au moins une centaine de victimes>>.

Le Collectif déplore une situation humanitaire difficile aujourd’hui sur le terrain car beaucoup de femmes et d’enfants ont convergé vers Gorom Gorom.

Il attire l’attention la hiérarchie militaire à mettre tout en œuvre pour sauver les populations civiles innocentes. L’autorité devrait selon le collectif donner la conduite à tenir par les populations civiles innocentes dans les zones infestées par les terroristes. <<L’autorité et la hiérarchie militaire devrait dire clairement si les populations civiles devraient se retirer systématiquement des villages qui sont visités parfois par les terroristes. Sinon, les populations résilientes et qui résistent pacifiquement avec leur présence dans ces zones, seraient de plus en plus massacrés>>.

Ketsia WANE

infowokat.net

Related posts

Leave a Comment