Burkina/Covid19 : <>, (M. Kabré)

Le chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso a organisé une conférence de presse ce mardi 07 avril 2020.

Cette conférence a porté sur la gestion de la crise du coronavirus,à la crise sécuritaire et à la suspension de salaires de fonctionnaires au Burkina Faso.

Pour mieux contrer la progression du Covid-19 au Burkina, le chef de l’État a pris des mesures, notamment la fermeture des frontières, le couvre-feu, la fermeture des marchés et des débits de boissons et des mesures d’accompagnement des entreprises et des couches sociales vulnérables.

L’opposition politique a pris acte de ses décisions restrictives prises par le président du Faso. Elle note, du reste que le gouvernement qui annonçait qu’il était prêt à affronter le coronavirus, n’était pas du tout préparé. Selon Mamadou Kabré, président du print-Lannaya<< les décisions reflétaient plus du tâtonnement, l’improvisation et contradiction>>.

Des observations ont été formulées par le CFOP concernant les mesures prises par le président du Faso. Parmis ses observations on note que le président a passé sous silence la brûlante question de l’IUTS sur les primes et indemnités, aucune décision d’accompagnement ou d’encouragement n’a été prise concernant les agents de santé.

Aucune vision ne se dégage du discours présidentiel, tendant a éviter la crise économique qui se profile à l’horizon, avec son corollaire de chômage et d’instabilité.
<<Le plan de riposte révisé et chiffré à 177 milliards de francs CFA est une nouvelle caverne d’Ali baba pour le régime du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

Au regard donc de la mauvaise foi qui entoure ce budget, l’opposition demande son annulation,et l’élaboration d’un budget tenant compte des préoccupations des citoyens>> indique Mamadou Kabré.

Pour ce qui est de la gestion de la crise sécuritaire l’opposition interpelle le gouvernement et l’ensemble des forces vives de la nation sur la nécessité de consacrer une bonne partie de notre énergie à la lutte contre l’insécurité,et à la défense de l’intégrité territoriale du Burkina Faso.<<on aurait pu amener les gars de l’armée tournant pour le respect du couvre feu et autres aillent dans le Sahel pour le sécuriser>> Mamadou Kabré, président du print- Lannaya.

Concernant la suspension de salaires de fonctionnaires, l’opposition pour sa part demande au gouvernement de renouer le dialogue avec les syndicats, de supprimer purement et simplement l’IUTS sur les primes et indemnités, et de rembourser avec diligence les salaires retenus.

Sandrine Bado

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment