Burkina/Corona: les deux sujets sont dans « un état stable »

Le Burkina Faso fait face depuis le 09 mars dernier à ses premiers cas de coronavirus. Il s’agit du couple Karambiri, un couple d’évangélistes revenus de France après un meeting religieux. Selon le Dr Charlemagne Condombo, médecin de santé publique, et incident manager du Covid19, les patients sont toujours en « confinement » à l’hôpital, et leur état est stable. Le docteur Condombo a expliqué lors d’une conférence de presse les mesures prises par le Burkina Faso pour éviter une propagation  de la maladie.

« Aucun pays n’a été préparé à la maladie » a déclaré Claudine Lougué, ministre de la santé. Mais selon Dr Charlemagne Condombo, les mesures de prévention sont prises pour minimiser les risques. Parmi ces mesures, il y a la surveillance de 12 points potentiels d’entrée dont les aéroports. Et à ce niveau, Dr Charlemagne Condombo rassure que les thermos flasheurs installés dans les aéroports fonctionnent. De même que l’utilisation des données recueillies par le remplissage des fiches de renseignement.

Comment se fait le suivi des passagers arrivés à Ouagadougou ? « Nous avons par jour le nombre de passager screenés et nous avons la situation régulière qui est faite à partir de la fiche de renseignement. Nous avons le nombre de passagers qui viennent de pays touchés. Lorsque vous revenez de Chine, il y a une équipe chargée de vous suivre pour avoir le relevé de température, de savoir où vous logez, commet vous vous portez, et comment votre santé évolue » a déclaré Dr  Condombo.

Toutefois la situation actuelle ne permet pas d’interdire les vols venant des pays touchés, ou en partance vers ces derniers, en raison des accords internationaux sur le commerce et la santé, a expliqué Dr Condombo.

Par ailleurs, toujours selon ce dernier, il n’y a « aucune preuve scientifique que le traitement à la quinine est efficace ». D’ailleurs « il n’y a pas de traitement spécifique. Les traitements se font en fonction des cas, des antécédents du patient ».

Cependant, il est avéré selon Dr  Condombo, que le virus ne résiste pas longtemps à la chaleur. « A l’air libre, il peut survivre 02 ou 03 heures. Dans un environnement humide, il peut aller jusqu’à 06h », d’où l’importance d’observer les règles d’hygiène personnelles et collectives qui sont :

  • le lavage des mains
  • ne pas cracher par terre
  • éviter les contactes physiques au maximum, de même que les rassemblements
  • éviter d’éternuer et de tousser à l’air libre
  • et se rendre dans un centre de santé en cas de présentation de symptômes : toux sèche, fièvre, céphalés, difficulté respiratoire.

Les numéro verts à appeler en cas de suspicion sont : 01 60 89 89 / 51 19 53 94.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment