Budget de l’Etat gestion 2020 : Les députés adoptent la loi de finances rectificatives.

A l’hémicycle 98 députés votants sur les 127 membres de la VIIe Législature ont examiné la loi de finances rectificatives, gestion 2020.C’est par 88 voix pour et 10 abstentions que le projet de loi de finances rectificative a été adopté. Ainsi la nouvelle configuration du budget de l’Etat, exercice 2020 en recettes budgétaires se chiffrent (en milliers de FRCFA) comme suit : « total général des ressources : prévisions LFI est de 2.233.316.662 contre les prévisions ajustées estimées à 2.038.850.136 ». En dépenses budgétaires (en milliers de FRCFA) le total des dépenses en prévisions LFI équivaut 2.518.456.662 contre les prévisions ajustées estimées 2.507.628.570 »

La présente loi rectificative permet donc de finaliser les ajustements nécessaires au regard de l’évolution du contexte socioéconomique et sécuritaire nationale. Dans cette loi rectificative, les mesures sociales ont été prises en compte, notamment la gestion de la fronde sociale. En tenant compte des ajustements annoncés, aussi bien en annulations qu’en ouvertures, dans la nouvelle configuration du budget de l’Etat, gestion 2020.

En matière de dépenses, les ajustements des prévisions ont été opérés dans le sens d’une annulation des besoins jugés moins prioritaires, afin d’offrir plus d’espace budgétaire. Ceci permettra de prendre en compte des nouvelles priorités dans le cadre des ouvertures dépenses. Au total les annulations de dépenses proposées s’élèvent à 222 milliards 028 millions de FCFA, soit 8.82 °/° des prévisions totales initiales de dépenses.

Membres du gouvernement

La charge financière de la dette pour montant de 10 milliards de FCFA, soit 8.11 °/° des prévisions initiales. Les dépenses d’acquisitions des biens et services pour un montant de 12 milliards 752 millions de FCFA, soit 6.42°/°. Les dépenses de transferts courants pour un montant de 31 milliards 188 millions de FCFA, soit 7.06°/° des prévisions initiales.

Les propositions d’annulations des dépenses en capital se chiffrent à 168 milliards 087 millions de FCCFA soit 19.18°/° des prévisions initiales. Le montant total des annulations au titre des ajustements proposés par le ministère et institutions se chiffre à 651 millions de FCFA. Il a été expliqué que les principales propositions d’ouverture de dépenses portent sur les dépenses liées à la mise œuvre du plan de préparation et de riposte à la covid-19. Mais aussi, la mise en œuvre des mesures sociales d’accompagnement des couches vulnérables ainsi que les mesures de mitigation des effets de cette crise l’économie nationale.

C’est ainsi qu’il est prévu pour la tranche annuelle de 2020 le financement d’un plan à hauteur de 84 milliards 438 millions de FCFA soit 47.46°/° contre les effets du coronavirus. Les propositions budgétaires pour la prise en charge des mesures d’ordre social se chiffrent à 37 milliards 697 millions de FCFA. Le coût prévisionnel des mesures d’appui à l’économie nationale se chiffrent à 151 milliards 850 millions de FCFA.

Ainsi la nouvelle configuration du budget de l’Etat, exercice 2020 en recettes budgétaires se chiffrent comme suit (en milliers de FRCFA) « total général des ressources : prévisions LFI est de 2.233.316.662 contre les prévisions ajustées estimées à 2.038.850.136 ».
En dépenses budgétaires (en milliers de FRCFA) le total des dépenses en prévisions LFI équivaut 2.518.456.662 contre les prévisions ajustées estimées 2.507.628.570 »

E.k.S/Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment