Bamako : des manifestants gazés dans le quartier du président IBK

Une marche de protestation a débuté à Bamako, au Mali ce vendredi 05 juin 2020 pour exiger la démission du président Ibrahim Boubacar Keita. Cette marche est dirigée par la Coalition du Front pour la sauvegarde de la démocratie ( FSD), Espoir pour Malikoura (EMK) et la CMAS l’imam Mahmoud Dicko, ancien patron du conseil islamique au Mali. 

Environ 20 000 personnes ont manifesté ce vendredi à Bamako pour réclamer la démission du président Malien. Les manifestants étaient à la place de l’indépendance depuis 6 heures du matin. Les raisons cette manifestation sont entre autres la situation sécuritaire du pays, la crise scolaire, la crise économique et surtout la fraude électorale.

Cet après midi, vers 18h, alors que la foule au niveau de la place de l’Indépendance se dispersait, des manifestants ont fait route vers le domicile du président Keita, au quartier Sébénicoro, pour lui remettre une notification de démission. Mais ceux-ci ont été dispersés à coup de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre avant d’atteindre la zone.

Toutefois, selon les médias locaux, « la manifestation a été encadrée, avec professionnalisme, par les forces de l’ordre déployées en nombre sur le site de la manifestation et aux alentours ».

Des partis proches du pouvoir avaient annoncé le mardi dernier une contre marche. Mais celle-ci est perçue comme de la « provocation » par les initiateurs de la contestation.

Elmira Sidi

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment