Bam : Des orpailleurs s’opposent à l’extension du domaine d’exploitation de Bissa Gold

Des militants du syndicat national des orpailleurs artisanaux et traditionnels du Burkina (SYNORARTRAB) section du Bam et de l’Organisation démocratique des jeunes (ODJ) ont manifesté le 27 janvier 2019 à Kongoussi contre le projet d’extension de la société minière Bissa Gold aux sites d’or artisanaux de la province.

« Non à l’expropriation de nos sites artisanaux ! Les ressources au peuple ! Arrêt de l’extension de Bissa Gold ! », pouvait-on lire sur des pancartes tenues par les manifestants.

A l’allure d’un meeting, les orpailleurs artisanaux et traditionnels du Bam ont donné de la voix.

Tour à tour, les vieux, les femmes et les jeunes ont tenu un message de fermeté à l’adresse de gouvernement et de Bissa Gold.

Le président provincial du SYNORARTRAB Ousseni Ouédraogo, il a dénoncé l’attitude du gouvernement burkinabè qui veut accompagner Bissa Gold «à exproprier les paysans de leurs sites artisanaux».

«Depuis un certain temps Bissa gold a commencé à prospecter les sites d’or artisanaux de Ronghin à Sabcé, de Ziningma à Kongoussi, de Bouri à Tikaré et de Alga à Bourzanga avec pour intention d’étendre ses activités à ces sites en les dépossédant des orpailleurs traditionnels qui gagnaient leur vie sur lesdits sites.

C’est pourquoi nous tenons à mettre le gouvernement en garde que s’il veut réellement la paix sociale, qu’il n’autorise plus Bissa gold à quitter au-delà de son site actuel.

Depuis que la mine a été implantée au Bam, elle n’a apporté aucun plus valu à la population locale en dehors des problèmes qu’elle nous crée tous les jours.

Si vous arrivez à Kongoussi, vous verrez que la plupart des constructions modernes sont l’œuvre des orpailleurs traditionnels. Les réalisations socio de base dans la province sont supportées par les mêmes orpailleurs. Bissa gold n’a rien apporté à cette province. Donc nous nous opposons à ce que leurs activités s’étendent à nos sites » a-t-il indiqué.

Le représentant de l’Organisation démocratique des jeunes (ODJ) du Bam Constant Zongo a exigé  l’arrêt de l’extension du domaine d’exploitation de Bissa Gold, la formation des orpailleurs sur le travail de l’orpaillage et la protection de l’environnement, l’équipement des orpailleurs en outils modernes de travail.

Il a aussi requis  la création  de centres de santé et des écoles mobiles sur les sites d’orpaillage, la fixation du prix d’achat de l’or d’un commun accord avec les orpailleurs et les comptoirs d’achat, et  la suspension de l’identification des orpailleurs.

Rappelons que la manifestation a connu la participation de toutes les couches sociales venues des différentes communes de la province.

Agence d’Information du Burkina

Asmado RABO

Related posts

Leave a Comment