Avec le peuple centrafricain, pour la paix soutient le panafricaniste Benteboula Mohamed-Salah

Selon l’auteur de ces lignes qui suivent, Benteboula Mohamed-Salah, le peuple centrafricain mène la lutte contre les groupes rebelles armés. Le pays traverse une des périodes les plus décisives de sa vie politique. Apporter le soutien au peuple centrafricain dans ses efforts de renforcement de la paix est un principe que l’histoire enseigne à la communauté africaine à chaque page.

Le peuple centrafricain est animé par une volonté de défendre les valeurs qui fondent sa diplomatie. Les événements post-électoraux en République centrafricaine montrent, en effet le rôle permanent de la diplomatie : la défense des intérêts des ressortissants, la possibilité de bâtir et de soutenir des partenariats, et le moyen de se structurer face à l’inattendu.

La diplomatie est un facteur de puissance pour l’impulsion du pays sur la scène continentale. Avec les instruments culturels, économiques et militaires aussi importants soient- ils, la diplomatie est la manière dont l’Etat conduit ces ressources en réponses concrètes. La sécurité de chaque pays africain est celle de l’Afrique. Les enjeux africains sont à ce point enchevêtrés qu’aucune génération panafricaniste ne peut sélectionner les enjeux que lui décrète l’histoire.

Pour chaque pays africain, l’idée cardinale de sa diplomatie est le rayonnement de l’Afrique à l’internationale. Au cœur de l’Afrique, la promotion des valeurs du panafricanisme par la République centrafricaine est le fruit d’une diplomatie tournée vers l’union continentale. Les relations centrafrico-africaines partagent une histoire commune. C’est par la grandeur du panafricanisme que l’ébauche d’une politique continentale de sécurité brillera de nouveau. C’est dans cette optique que chaque Etat œuvrera pour l’unité politique de l’Afrique insufflée par les idées de sa renaissance.

Un panafricanisme fondé sur les droits de l’homme. L’aspiration des peuples à une unité africaine est au service des intérêts géostratégiques du continent, dont chaque pays dispose d’atouts. Il s’agit d’impulser un nouvel élan, par une vision commune afin d’outiller les deux axes directeurs du chantier politique : d’une part se doter d’une architecture de sécurité complète en intégrant les politiques extérieures des Etats africains et d’autre part la nécessité de hisser les relations panafricaines à l’avant-garde des relations internationales.

Le dynamisme d’une communauté est de pouvoir en toutes circonstances demeurer solidaire. La tâche qui attend la communauté africaine est immense pour édifier la paix. L’œuvre de l’union des peuples ne peut émaner que d’une gouvernance axée sur les citoyens africains.

L’urgence aujourd’hui est à la mobilisation de tous les panafricanistes pour une sortie de crise en République centrafricaine. Les peuples d’Afrique sont unis par un destin commun. Seule une puissante synergie d’initiatives entre les panafricanistes permettra aux peuples de relever les écueils.
Vive le peuple Centrafricain
Vive le Panafricanisme

Benteboula Mohamed-Salah. Panafricaniste
beyusek@hotmail.fr

Related posts

Leave a Comment