Attaque de Yirgou : les 14 militaires tués inhumés au cimetière de Gounghin

Les 14 combattants tombés lors de l’attaque du détachement militaire de Yirgou, le 4 octobre 2021, reposent désormais au cimetière de Gounghin, à Ouagadougou. Ils ont été conduits, dans une grande tristesse, à leur dernière demeure dans l’après-midi de ce jeudi 7 octobre 2011, en présence de la haute hiérarchie de l’Armée, d’autorités diverses et de leurs parents.

Ce sont les 14 défenseurs de la patrie tombés les armes à la main au petit matin du lundi 4 octobre dernier dans l’attaque de leur détachement sis à Yirgou, dans la commune de Barsalogho. Sept autres de leurs camardes ont aussi été blessés au cours de cette attaque. Au 14 combattants perdus à jamais, une dernière demeure leur a été trouvée ce jeudi après-midi au cimetière de Gounghin à Ouagadougou. Inutile de decrire, l’atmosphère, lourde d’émotions en pareille circonstance d’autant plus que la majorité de ces victimes étaient très jeunes.

La lecture de l’oraison funèbre a été un moment difficile dans l’assistance, impossible de retenir les larmes. Comment consoler des parents qui savent qu’ils ne reverront plus jamais leur progéniture. Impossible. C’est tous impuissants que les uns et les autres ont assisté à la scène déplorable. La mis en bière des 14 soldats, morts pour la défense de la patrie.

Ci-dessous la liste des disparus :

Soldat de première classe Kassamba Ibrahim,

Soldat de première classe Diasso Abdoul Wahabou,

Soldat de deuxième classe Compaoré Donatien,

Soldat de deuxième classe Ouédraogo Abouzaïdi,

Soldat de première classe Bonkoungou Adama,

Soldat de deuxième classe Mossé Dimitri Evrard,

Soldat de deuxième classe Kouanda Souleymane,

Soldat de première classe Méda Clément,

Sergent Bamogo Moumouni,

Sergent Poda Daquin,

Sergent Pooda Sansan Marc,

Sergent Foro Léon Anicet Francis,

Sergent Sawadogo Arnaud,

Sergent Boéné Harouna,

Sergent Benao Soumaïla

Halima K

Related posts

Leave a Comment