Assassinat de deux militants de l’ODJ : La CCVC exige une enquête pour situer les responsabilités

La Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) a, dans un communiqué daté du 1er juin 2019, condamné « fermement » les meurtres des deux militants de l’ODJ, et invité les autorités à diligenter une enquête pour situer les responsabilités.

Le bureau de coordination de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) a été informé par l’Organisation Démocratique de la Jeunesse du Burkina (ODJ), membre de la CCVC, que les corps des camarades Fahadou CISSE, membre du bureau national de l’ODJ, et Hama BALIMA, trésorier de la section ODJ du YAGHA ont été retrouvés, criblés de balles, le vendredi 31 mai 2019 à l’entrée de la ville de Sebba, alors qu’ils se rendaient dans ladite ville pour prendre part à une rencontre à laquelle ils avaient été conviés.

Un troisième corps aurait été également retrouvé sur les mêmes lieux.

En ces moments extrêmement douloureux, la CCVC condamne fermement ces meurtres et présente ses condoléances aux familles des victimes, au bureau national, ainsi qu’à l’ensemble des militantes et militants de l’ODJ.

La ville de Sebba se situant en zone sous état d’urgence et sous opération « Doofu », la CCVC exhorte par ailleurs les autorités civiles et militaires compétentes, à diligenter au plus tôt une enquête, afin d’éclairer l’opinion sur les circonstances de la survenue de ce drame et situer les responsabilités en toute objectivité et impartialité.

Ouagadougou, le 1er juin 2019

Pour la Coordination Nationale,
Le 1er Vice-Président

Chrysogone ZOUGMORE

lefaso.net

Related posts

Leave a Comment