Art oratoire : Une compétition entre associations estudiantines lancée à Ouagadougou

Le programme « Gouvernance jeunesse Burkina » vient de donner le top de départ de la Flamme olympique de débats d’art oratoire (FODAO), ce 22 février 2020 à l’Université Joseph-Ki-Zerbo de Ouagadougou. L’objectif est d’aider les jeunes à mener des débats fructueux et pertinents pour résoudre des problèmes de société.

Au programme de cette compétition de débats d’art oratoire, des matches entre 23 associations estudiantines autour du thème « Jeunesse africaine, quelles contributions pour la paix dans ton pays ? ». Elle est ouverte aux étudiants résidant au Burkina Faso.

Un mois de compétition entre associations estudiantines burkinabè, tchadiennes et nigériennes. Les manches éliminatoires débuteront le 29 février et connaîtront leur épilogue le 28 mars 2020. Parmi les membres du jury de cette compétition, des membres de la Fédération des débats d’art oratoire.

Améliorer la capacité d’argumenter et de partager ses convictions

Les thèmes spécifiques autour du thème principal concernent notamment l’implication de la jeunesse dans la vie des institutions, les mesures pour venir à bout des rackets aux postes de contrôle frontaliers, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

Par ce programme, il s’agit également de revenir sur l’importance de la bonne communication, de savoir s’exprimer avec les mots adéquats. « Le but, c’est d’amener des jeunes à s’exprimer de façon claire, pertinente, avec un argumentaire solide pour qu’au sortir de ce débat, nous puissions avoir des solutions pérennes à tous ces maux de société », explique Rayimwende Elda Koama, jeune Premier ministre du Gouvernement jeunesse Burkina. Et d’inviter les participants à saisir toute opportunité d’argumenter et d’étayer les points de vue, pour consolider la paix et la collaboration entre les associations au Burkina Faso.

Cette compétition entend permettre à la jeunesse de divers bords de se connaître, de se côtoyer et de mettre ensemble leurs efforts.

Le programme « Gouvernement jeunesse Burkina » rassemble des jeunes autour des questions de démocratie. Ils sont repartis en jeunes ministères qui simulent d’assurer la gouvernance en se mettant dans la peau des acteurs politiques. Il est sous la coupe du Jeune Premier ministre. Ces jeunes ministres s’intéressent surtout aux questions qui préoccupent la jeunesse et les activités dans lesquelles la jeunesse peut s’impliquer pour trouver des moyens de collaboration avec d’autres jeunes sur le plan national ou international.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment