Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : La 2e session ordinaire de 2020 se tient après le boycott des conseillers !

Annulée le 3 juin dernier suite au boycott de la majorité des conseillers, la deuxième session ordinaire de 2020 de la mairie de l’arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso s’est finalement tenue le mardi 16 juin 2020.

L’on se rappelle que le 3 juin dernier, la majorité des conseillers de l’arrondissement 2 ne s’étaient pas présentés à l’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’année. Ils voulaient ainsi marquer leur désaccord avec le maire sur notamment les changements de destination de réserves administratives. Ces conseillers avançaient qu’ils n’étaient pas suffisamment imprégnés de ces dossiers. Par conséquent, il leur était impossible de se prononcer sur l’adoption de ces points sans en mesurer les conséquences. Toutefois, ils se disaient ouverts aux discussions avec le maire pour une programmation ultérieure de la session.

Ainsi, la session ordinaire a pu débuter le mardi 16 juin pour deux jours, soit les 16 et 17 juin 2020, avec huit points à l’ordre du jour. Ce sont entre autres l’examen et l’adoption du procès-verbal de la première session ordinaire des 10, 11 et 12 mars 2020 ; l’examen et l’adoption du budget supplémentaire ; des communications sur le bilan des activités du comité de veille sur le Covid-19, la gestion et l’occupation du domaine public.

Gabriel Yoda directeur régional de l’Urbanisme des Hauts-Bassins

Pour lever le point de désaccord sur les changements de réserves administratives, une communication sur les réserves administratives, les réserves foncières et les espaces verts a été donnée par le directeur régional de l’urbanisme des Hauts-Bassins, Gabriel Yoda.

Ce dernier a expliqué qu’un changement de destination d’une réserve administrative est « toute mise en valeur ou toute affectation qui met fin à sa vocation initiale telle que prévue par l’instrument de planification spatiale de référence ». Cependant, pour le moment, la loi ne définit pas clairement quelles sont les réserves revenant aux collectivités territoriales et celles revenant à l’Etat.

Zezouma Paulin Sanou maire de l’arrondissezment 2 de Bobo-Dioulasso

Ainsi, les demandes de changement administratifs sont adressées au ministre de l’Economie et des Finances dont le secrétariat adresse une lettre au président de la collectivité concernée pour obtenir l’avis du conseil. C’est ce document qui avait été transmis au maire pour que le conseil donne son avis, mais ce processus n’était pas connu des conseillers, d’où le désaccord.

Le maire Zezouma Paulin Sanou, très heureux de cet éclairage, a affirmé que cette communication du directeur régional de l’urbanisme a permis aux conseillers de savoir qu’on peut bel et bien attribuer les réserves administratives mais cela demande impérativement l’avis du conseil municipal. Cependant, le maire dit avoir tourné la page de la mésentente pour se concentrer à présent sur les projets futurs. Ces points sur les changements de destination de réserves administratives seront donc réintroduits ultérieurement à une autre session par le cabinet, pour obtention de l’avis du conseil.

Zezouma Paulin Sanou a également abordé la question de l’occupation anarchique du domaine public. Il a souligné à ce sujet que lorsqu’une place est destinée à un marché, cela ne pose pas de problème pour l’installation des commerçants.[

Haoua Touré
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment